Elle est belle, elle est miss Univers Japon 2013, et elle a de très claires idées sur ce qu’elle veut faire de son avenir : Mangaka !

 

Yukimi Matsuo a beau être la lauréate du concours de beauté national, depuis lundi soir, elle a de réelles prétentions artistiques.

Yukimi a toujours pas mal dessiné, et voilà quelques années, la miss s’est même illustrée avec des planches et des panneaux réalisés dans un style très personnel.

Mais du fait de sa célébrité dans le monde des Miss, et l’implication que cela demandait, elle n’a jamais eu le temps de réaliser une série qui aurait pu être prépubliée dans un magazine.

Pourtant, l’été dernier, un éditeur de magazine sur le net lui a demandé de mettre la main à la pâte, et lui a offert de finaliser une œuvre. À 25 ans, une carrière d’auteure ne lui serait pas inaccessible, surtout avec l’obtention du titre.

D’ailleurs, ses modèles féminins sont des auteures, comme Ai Yazawa ou Moyoco Anno, qui savent rendre, explique-t-elle, la beauté des femmes. Mais son genre à elle, dans le dessin et les histoires, ce serait plutôt quelque chose proche de Hunter X Hunter.

Mangaka, c’est une vocation de longue date, se souvient-elle : « À l’école, mes notes n’étaient pas très bonnes, et mes aptitudes physiques n’étaient pas non plus les meilleures.La seule chose pour laquelle je voulais être complimentée par mes parents, étaient les dessins que je réalisais… Je ne suis pas douée pour m’exprimer longuement, aussi j’ai espéré pouvoir exprimer mes sentiments en dessinant des mangas. Je les ai montrés à mes amis, pour leur faire voir comment je me sentais. »

La carrière de top-model est venue pour assurer des rentrées d’argent, mais également recueillir des idées, qui pourraient bien se retrouver dans ses futures créations.

Discussions

Laisser un commentaire