Alors que le régime alimentaire japonais est considéré dans le monde entier comme étant l’un des plus sains, la sonnette d’alarme a cependant retenti sur la quantité de sel utilisée dans certains plats.

 

Une étude commandée par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales nous indique que les adultes japonais ingèrent en moyenne 13 grammes de sodium par jour, soit deux grammes de plus que lors de la précédente enquête.

Le chiffre est excessif, a déclaré Satoshi Sasaki, professeur d’épidémiologie sociale et préventive à l’Université de Tokyo, qui a dirigé la recherche.

Les conclusions de son groupe sont basées sur la quantité de natrium (sodium) constatée dans l’urine des adultes en bonne santé. La méthode diffère de l’étude précédente, qui analysait seulement la quantité de natrium dans les aliments.

Cette étude a été publiée dans le British Journal of Nutrition. Elle a été réalisée en Février et Mars 2013 auprès de 760 adultes, âgés entre 20 et 69 ans. Les sujets étaient composés 384 hommes et 376 femmes.

Chaque adulte a dû recueillir l’ensemble de l’urine produite en une journée et cela à deux reprises durant l’étude. Les chercheurs ont ensuite mesuré la quantité moyenne de natrium retrouvée dans l’urine durant une journée.

Cela a permis aux chercheurs de calculer la dose journalière, qui était de 14,0 grammes pour les hommes et 11,8 grammes pour les femmes, ramenant à une moyenne de 12,9 grammes.

Lors des études précédentes, l’apport en sodium était calculé à l’échelle nationale sur les types d’aliments et les quantités consommés par des sujets âgés de 1 ans et plus.

Lors de la dernière étude datant de 2012, le ministère avait estimé la consommation moyenne de sel à 11,3 grammes pour les hommes et 9,6 grammes pour les femmes, ramenant à une moyenne de 10,4 grammes.

 

Source: Asahi || Image : Shutterstock.com

Discussions

Laisser un commentaire