Le dirigeant nippon Shinzo Abe s’apprête à livrer davantage de détails concrets sur ses objectifs liés à l’économie. Le premier ministre déclarera lors d’une réunion de professionnels qu’il fixera des objectifs chiffrés à ses stratégies de croissance, lesquelles seront présentées au sommet du G8 en Grande-Bretagne en juin.

 

Les stratégies font partie des 3 politiques de réforme clé que les observateurs ont appelées « Abenomics ». Celles-là concernent des domaines tels que l’exportation de produits liés à l’infrastructure, l’agriculture, ou encore l’éducation universitaire.

M. Abe a l’intention de fixer l’objectif de tripler les exportations totales de produits d’infrastructure à une valeur d’environ 300 milliards de dollars d’ici l’année fiscale 2020. Le dirigeant nippon affirme qu’il va promouvoir lui-même les ventes à l’étranger lors de ses rencontres avec les leaders d’autres nations.

Le premier ministre projette également de doubler sur 10 ans les profits dans l’agriculture, en se basant sur des stratégies adaptées aux marchés et aux produits.

Dans le domaine de l’éducation, M. Abe a promis de fixer l’objectif de remplacer en 3 ans environ 1500 enseignants d’universités nationales avec des enseignants étrangers. Son but est de rendre ces institutions plus compétitives au niveau mondial.

Discussions

Laisser un commentaire