Le Japon étudie une requête des Nations unies, lui demandant d’élargir la zone de sa mission de maintien de la paix au Soudan du Sud.

 

350 membres des Forces terrestres d’autodéfense du Japon sont présentement déployés dans ce pays d’Afrique. Leur mission est de construire des routes et des zones résidentielles dans la capitale, Djouba.

Le vice-ministre du Cabinet, Yasutoshi Nishimura, amorce ce vendredi une tournée de trois jours au Soudan du Sud.

Il devrait s’entretenir avec le président Salva Kiir et des représentants de l’ONU, dans le but de se renseigner sur la situation concernant la sécurité dans la région de la capitale. Le mois dernier, les forces onusiennes de maintien de la paix ont été attaquées par des groupes armés dans l’est du pays.

M. Nishimura transmettra aussi au président Kiir une invitation pour assister à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, qui aura lieu en juin.

Discussions

Laisser un commentaire