Après des années de pression de la part des pays étrangers, les législateurs japonais se sont ralliés avec les autres pays développés pour proscrire la possession de vidéos et de photos. Cependant, des normes globales acceptées ont été ignorées : des anime et mangas au contenu sexuel continuent de représenter de jeunes enfants.

 

Les législateurs de l’opposition et les éditeurs ont débattu sur le manque de liberté d’expression si les mangas et les animes étaient inclus dans la loi, loi qui sanctionnerait les crimes à un an de prison et une amande de 7500€ environ. Or, la liberté d’expression est mêlée à l’exploitation sexuelle des enfants pour aucune raison valable.

Des liens puissants entre le visionnage de pornographie infantile et l’abus sexuel d’enfants ont été démontrés. Une étude du gouvernement américain faite en 2007 montre que 85% des personnes accusées de crimes pédopornographiques ont maltraité des mineurs.

Ces crimes ont des effets dévastateurs sur les victimes. Sans compter les blessures physiques, il peut y avoir des troubles psychologiques, de la dépression, au repli sur soi même et à la colère.

Les vies sont à jamais détruites par la maltraitance et l’enregistrement permanent des images : une fois celles-ci sur Internet, on ne peut les retirer.

Le manque de mesures prises par le pays pour bannir la pornographie infantile conduit les enfants à être vus comme de potentiels objets sexuels par les visionneurs.

Les crimes impliquant des abus sexuels sur mineurs ont augmenté depuis ces dix dernières années : 1644 cas ont été dénombrés par la police, soit dix fois plus qu’avant. Qui plus est, le manque de loi n’aide pas les investigateurs étrangers venus au Japon.

Un grand pas a déjà été fait mais il est nécessaire d’aller plus loin que cela. Produire et posséder des images d’enfants sexuellement explicites doit être banni.

Cela découragerait les éventuels pédophiles et cela apporterait une meilleure protection des enfants aussi bien au Japon que dans le monde. La pornographie doit être sanctionnée comme il se doit.

 

Source : scmp.com

Discussions

8 Réponses

  1. Raitoryuuku

    «  »Le manque de mesures prises par le pays pour bannir la pornographie infantile conduit les enfants à être vus comme de potentiels objets sexuels par les visionneurs. » »

    Si on part de ca, les femmes sont vu comme de potentiels objets sexuels aussi, elle sont dans tout les pornos….

    Pour ce qui est du contenu avec de vrais humain, c’est plus ou moins logique que sa soit rendu illégal, pour le Loli manga, c’est clairement différent et presque impossible a interdire, d’autant que c’est plus un anti agression finalement qu’un inciteur a agression, ca a été déduit par beaucoup d’études, la preuve est les statistiques concernant les agression sur mineur, comparé au ventes de loli, qui sont totalement différentes.

    Et puis bien que non sexué, on retrouve énormément de personnage plus ou moins jeune, rendu kawaii de part le type de dessin qu’on retrouve dans beaucoup de manga/animé, si le loli devenait illégal, ce type de personnage viendrait a disparaitre complètement, et rendrait le travaille des mangaka très compliqué (esque on peu mettre des knee socks a ce personnage?,cette position ne risque pas de sembler suggestive en imaginant ca et ca et ca?, etc et il finirait par devoir tous les habiller avec des combinaison de cosmonaute pour être certains de ne pas avoir de soucis avec le PTA, qui aura du coup pouvoir plein sur les œuvres fictive), et finirait probablement par tuer petit a petit cette industrie.

    Bref, sujet a bien réfléchir, car des anime comme lucky star qui n’ont rien de sexuel disparaitraient par exemple si une tel loi était établie, et c’est là des millier d’autres qui suivraient.

    • LAD

      « Si on part de ca, les femmes sont vu comme de potentiels objets sexuels aussi, elle sont dans tout les pornos… »

      Seulement très cher ami, il faut faire la différence entre une femme condescendante, qui accepte totalement cette image et une femme parmi tant d’autres qui ne demande pas être traitée de la sorte.

      Certains commentaires sont assez choquants et révoltants, à vous entendre parler on croirait que vous êtes contre l’idée de supprimer la pornographie infantile..
      Que ce soit en vrai ou en dessin le problème reste le même !
      Ça influence les personnes à penser de la même manière, car si l’ont n’interdit pas toute forme de pornographie infantile cela ne va pas baisser le taux de pédophilie au Japon et partout dans le monde ! Le fait que ça soit un anime ne rend pas la chose plus  » propre  » ou du moins moins choquante, car l’idée et l’intention y reste. Si l’on ne donne pas de limite à tout ça il ne serait même plus possible de laisser libre espace à l’enfant. La pédophilie est quelque chose de monstrueux qui devrait être supprimer et interdit par tout les moyens ! S’attaquer à un être innocent et plus faible qui est dans une phase de découverte est juste un crime odieux et impardonnable car comme l’article l’indique cela porte des conséquences très graves sur la victime qui est blessé physiquement mais aussi mentalement et cela pour toute sa vie.

      Même si la pédophilie infantile dans l’anime ne fait pas de victimes, il peut encouragé certaines personnes à reproduire le même scénario.

      Je suis totalement d’accord avec cette article, je trouve qu’il est de nôtre devoir de protéger l’enfant contre toutes ces formes d’atrocités qui mène l’humain à être lui même un monstre.

      • mezzanine

        ce serait bien qu on jugent des crimes, et non des fantasmes.

      • SRX ?

        condescendante ?
        on dit consentante, sit tu ne sais même pas comment t’exprimer je vois mal comment tu pourrais avoir un réel avis sur la question

        désoler du up mais sérieusement c’est fou une faute pareille …

  2. fraya

    Et puis c’est une culture du manga japonais que d’avoir un personnage jeune qui fait fantasmer les plus pervers. Si on retire ça, on va censurer pas mal de mangas comme le dit le commentaire au dessus. Ils ont des hentais à tentacules, et autres trucs glauque, c’est un moyen d’échapper au monde réel et le fantasme sur un enfant en fait parti. Je pense que du temps qu’il ne s’agit que d’un dessin, cela ne pose pas problème.

  3. anon

    J’allais mettre un commentaire débile du genre « la liberté d’expression c’est pouvoir dire ce qu’on veut, pas ce qu’on veut tant que ça rentre pas dans certains domaines » mais heureusement, je suis tombé sur ce site: http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Libert%C3%A9_d'expression
    du coup maintenant que j’ai compris le principe de « la liberté d’expression c’est pas comme de la confiture; plus on peut exprimer sa merde, plus on le fait » je vais « exprimer ma merde » (excusez le terme) le plus possible:

    1: C’est bizarre en lisant cet article j’ai eu l’impression qu’on parlait de vrais enfants. Rassurez-moi, celui qui l’a tapé sait au moins qu’on parle des lolis, c’est-à-dire d’enfants fictifs?

    2: Le japon est un des pays (ou celui, je ne suis pas sûr) avec le moins de pédophiles au monde (en proportion bien sûr, si on compare le nombre de pédophile seul, bah… le japon a beaucoup plus d’habitants que la France, alors ça ne tient pas la route). D’ailleurs, le nombre de pédophiles au Japon est très bas depuis les lolis et autres.

    3: Je ne suis pas pédophile (en général les gens qui disent que la pédophilie n’impliquant pas de vrais enfants ne gêne pas se font traiter de pédophiles)

    4: Ça n’a pas beaucoup de rapport avec cet article, mais avant, les gens disaient que les jeux vidéos transforment en tueurs en séries. Pourtant, malgré les GTA et autres, le taux de meurtre n’augmente pas quand un de ces jeux sort et malgré que beaucoup pensent encore qu’en jouant à une console on devient un psychopathe les jeux vidéos ne sont pas interdits.

    5: Je ne dit pas ça pour dire que la pédophilie c’est bien, mais parce que je m’inquiète des conséquences qu’auront ces décisions. Le nombre de pédophile est bas au japon parce qu’il y a ce genre de choses, ça veut dire que si on les interdit, le taux de viol d’enfant augmentera. Même si la pédophilie c’est mal, il ne faut pas prendre des décisions avec assez d’impact pour détruire une culture à la légère. Il faut examiner tous les éléments et faire une décision pour aider la population, pas une loi qui va faire souffrir des enfants pour être mieux vu des autres pays. Surtout sur des sujets délicats comme la pédophilie, ou une décision mineure peut faire souffrir des centaines d’enfants. Ma parole n’a pas beaucoup d’importance, mais personnellement je préférerais savoir que les pédophiles se baladent sur internet ou il y a des tonnes de contenu de ce genre que d’apprendre un peu plus tard que mon fils ou ma fille s’est fait(e) violer.

    5: Tiens ça me rappelle quelque chose… mais oui! Les tas de sites pornographiques sur internet! Selon votre logique, en les laissant en ligne, une génération de violeurs se prépare. Aujourd’hui, presque tout le monde est allé une fois sur un site pornographique. Si on combie ça avec votre logique, presque tout le monde va devenir violeur.
    Avant que les gens pensent « ça n’a rien à voir », et bien quelle est la différence? A part l’âge, c’est exactement la même chose, quel que soit le point de vu. Pourtant, le nombre de viols n’a pas bougé et les lycéen(e)s ne se donnent pas des rendez-vous pour attraper des gens et les violer à plusieurs.

  4. Rosae

    @Anon: ils viennent d’interdire la possession de pédopornographie, on parle donc de vrais enfants, subissant des sévices, pas de dessins…

    Concernant le nombre de pédophiles, etc…Le Japon n’est pas exemplaire en la matière, loin de là. Les victimes se taisent le plus souvent, à cause du sentiment de honte qui est bien plus important dans la culture japonaise qu’occidentale. Résultat, la police japonaise estime être informé d’un cinquième (si mes souvenirs sont bons) des crimes et délits sexuels perpétrés. (En France, la police reçoit environ 10900 plaintes pour 75000 actes estimés…)

    Quant à la question « Pourtant, le nombre de viols n’a pas bougé », bon une petite recherche sur le net pourra établir le contraire. Les cas ont très largement augmenté au Japon, ce qui a sans doute motivé la loi.(Un peu ancien, mais cet article montre déjà la tendance : http://www.contre-info.com/pedophilie-sur-internet-lexplosion-des-chiffres-par-laurent-glauzy)
    Enfin, la sexualisation à outrance de l’image de la femme (ou de l’enfant) a les mêmes effets. Cela a d’ailleurs été utilisé en Europe pour motiver les GI américain au moment de la Libération, avec des conséquences désastreuses: (http://www.liberation.fr/grand-angle/2004/07/02/les-viols-une-lumiere-crue-sur-la-plus-glorieuse-generation_485164 )

    Merci de faire attention sur ce sujet et d’éviter les a priori du genre « il n’y a aucun lien ».
    On peut d’ailleurs avoir le même raisonnement avec les firmes automobiles qui font la promotion de leur voiture en vantant sa vitesse, au mépris de la sécurité routière. Tout le monde ne devient pas un fou du volant, mais néanmoins, on constatera que la fréquence des accidents lié à la vitesse augmente…

  5. edogawaetkudo

    perso je pense je n’implique personne que le problème ne viens pas du manga ou de l’animé mais de la personne qui les regardes je veux dire soyons honnete chacun vois midi a sa porte et ben me disant cela je me dis que le manga n’est pas si dégradant et est même voir plus réaliste menant assez souvent sur des problème de la vie courante contraire aux dessins animés orientaux certes il y a des dérapages mais comme dans tous les pays

    je dirais plutôt que les mangas et animés mene a la fantaisie et ne devrait pas être supprimé se serait comme tuer le japon car si vous enlever tous les mangas « à caractère pédopornographique ou minions pouvant apporter des envies sexuels  » vous enlèveriez 4/5 des mangas et animés du japon se qui tuerais se pays au niveau culturelle

Laisser un commentaire