L’ambassade du Japon aux Etats-Unis est soupçonnée d’avoir fait du lobbying systématiquement pour empêcher l’adoption d’un projet de loi sur la mer de l’Est en Virginie, aux Etats-Unis, a fait savoir ce samedi l’agence de presse Yonhap en s’appuyant sur un document du département de la Justice des Etats-Unis.

 

Selon le document, l’ambassade japonaise a signé un contrat avec un grand cabinet d’avocats américain McGuireWoods pour un lobbying systématique afin d’entraver l’adoption du projet de loi sur l’utilisation à la fois du nom de mer de l’Est et celui de mer du Japon dans l’Etat de Virginie.

Le contrat a été signé entre le ministre de l’ambassade japonaise aux Etats-Unis et le vice-président de McGuireWoods le 19 décembre 2013.

Le cabinet d’avocats avait transmis une copie du contrat au département de la Justice comme imposé par la loi, le 24 janvier. Dans le contrat, figurent les moyens de réaction du cabinet pour empêcher l’adoption du projet de loi déposé au Parlement de Virginie et tous les aspects de la stratégie de lobbying. Les identités de six personnes qui devaient intervenir comme lobbyistes ont été également dévoilées.

Malgré le lobbying minutieux de l’ambassade japonaise, le Sénat de l’Etat de Virginie a adopté le 23 janvier le projet de loi soutenu par la communauté coréano-américaine qui cherche à promouvoir le nom de «mer de l’Est» pour désigner les eaux qui se trouvent entre la Corée et le Japon.

Le sous-comité de l’éducation de la Chambre des délégués de Virginie a également passé ce projet de loi le 30 janvier et la réunion plénière de ce comité débutera le 3 février pour un vote attendu vers la mi-février. S’il est approuvé et si le gouverneur Terry McAuliffe le signe, il entrera en vigueur le 1er juillet.

 

Source: Yonhap

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire