Selon le président de l’Autorité japonaise de régulation du nucléaire, l’ARN, les compagnies d’électricité n’ont absolument pas réussi à tirer les leçons de l’accident à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi et à se prononcer sur des mesures pour l’amélioration de la sécurité.

 

Shunichi Tanaka a fait ces remarques mardi devant le président de l’Institut japonais de la sûreté nucléaire Shojiro Matsuura.

L’institut a été établi par les compagnies d’électricité en novembre dernier pour participer à l’amélioration de la sécurité dans les centrales nucléaires. C’était le premier échange de vues entre les deux organisations.

M. Matsuura a répondu que laisser à l’arrêt les centrales nucléaires du pays pendant longtemps pourrait avoir un impact négatif sur ce qu’il a appelé « la culture de la sécurité ».

M. Tanaka a rappelé que l’accident avait été causé par l’arrogance de la science et de la technologie.

Il a ajouté que les opérateurs de centrales avaient échoué à convaincre du sérieux de leur réflexion sur l’accident et de leur volonté de faire des efforts pour améliorer la sécurité. Il a exhorté l’institut à mieux encadrer les compagnies.

Tous les 48 réacteurs du Japon sont actuellement hors service. Mais les compagnies ont déposé des demandes d’inspections de sécurité dans l’espoir de redémarrer 17 réacteurs de 10 centrales.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire