Le 16 Décembre, le juge Ryosuke Takahashi du tribunal de Fukuoka a statué en faveur de la société Japan Rail Kyushu et ordonné à un résident du quartier Higashi à payer 1,3 millions de yens (~9.100 €) de dommages et intérêts pour avoir détérioré du matériel en urinant dessus tous les jours pendant près de 6 mois.

 

De Février à Août de l’année dernière, l’homme passait par la gare Chihaya presque tous les matins. C’est là qu’il prenait un ascenseur reliant le quai à la sortie, et en profitait pour se soulager à l’intérieur de celui-ci.

Les raisons de cet acte restent un mystère.

Après 6 mois de besoin quotidien, cela a abouti à la corrosion généralisée de l’ascenseur.

L’entretien et le remplacement ont coûté  à la société JR Kyushu 1,21 million de Yen (~8500€). Outre les pièces, la porte et le plancher de l’ascenseur ont dû aussi être remplacés.

Sans gêne, l’accusé a admis avoir l’habitude d’uriner dans l’ascenseur mais a contesté l’accusation sur le motif que les travaux de réparation effectuées par JR auraient pu couter moins cher s’ils avaient réutilisé le matériel (sur lequel il avait uriné plusieurs fois).

Le juge Takahashi en désaccord a ordonné à l’accusé de payer la totalité des frais. Il a jugé que la corrosion était telle que « l’ensemble des pièces nécessitait un remplacement et que rien n’aurait pu être réutilisé. »

Le plus impressionnant dans cette histoire reste la rapidité avec laquelle l’accusé réussissait à se soulager soit quelques secondes, le temps d’une simple descente d’ascenseur.

 

 

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité du Japon

Discussions

Laisser un commentaire