Depuis des temps immémoriaux les histoires horrifiques japonaises parlent toujours de yôkai, mot japonais pour désigner les fantômes ou les monstres. On dit que les gens donnent le nom yôkai aux phénomènes qu’ils ne sont pas en mesure de comprendre.

 

A première vue, certains ont l’air effrayant mais en les regardant plus attentivement ils sont plutôt mignons ou drôles. Venez donc les découvrir !

Les yôkai du célèbre anime Kitarô le repoussant (GeGeGe no Kitarô)

 

Que sont les yôkai ?

 

Les yôkai (妖怪, esprit, fantôme, apparition étrange) sont un genre de monstres supranaturels du folklore japonais. Le mot yôkai est composé des kanji signifiant « ensorcelant, séduisant, calamité » et « apparition, mystère, suspect ».

Ils sont aussi appelés ayakashi (妖), mononoke (物の怪), ou mamono (魔物). Les yôkai peuvent être malveillants, malicieux ou bien apporter la bonne fortune à ceux qui les rencontrent.

Souvent ils possèdent des traits d’animaux (tel le Kappa qui ressemble à une tortue ou le Tengu qui a des ailes), parfois certains ressemblent aux humains, d’autres à des objets inanimés, ou encore n’ont aucune forme distincte.

Généralement les yôkai ont un pouvoir surnaturel, le changement de forme étant l’un des plus courants. Ces yôkai métamorphes sont nommés « obake ».

(wikipedia)

 

Les yôkai sont présents dans l’art et le folklore depuis des temps anciens.

 

Cette illustration figure des ogres, des monstres, des lutins et des fantômes lors d’une procession nocturne.

yokai-japon-folklore

ja.wikipedia.org

 

Des monstres charmants

 

Les yôkai sont issus de croyances populaires, ainsi des choses familières de la vie quotidienne sont devenues des yôkai.

Ci-dessous des yôkai qui apparaissent dans le célèbre manga de Shigeru Mizuki, Kitarô le repoussant.

 

Konaki Jiji (le vieil homme larmoyant)

KonakiJiji

commons.wikimedia.org

Un yôkai malveillant à l’apparence d’un vieillard. Il apparait devant les gens en larmes et une fois attrapé, il devient lourd comme une pierre pour mener sa victime à la mort.

 

Ittan-momen (une boule de coton)

ittan

photozou.jp – kyu3

Bien que ce soit un des personnages préférés du manga, il s’agit en réalité d’un yôkai effrayant qui s’enroule autour du visage et du cou des personnes pour les étouffer.

 

Sunakake Babaa (la sorcière jetant du sable)

sunakake

www.flickr.com – puffyjet

Ce yôkai est une sorcière qui jette du sable sur les gens sans se révéler. Mais est-ce une blague ou une menace ?

 

Nurarihyon

Nurarihyon

commons.wikimedia.org

Une théorie veut que ce yôkai soit le prêtre de la mer. Il apparait glissant sur le sol comme une anguille et déguerpissant à l’improviste, ce qui en fait un yôkai fuyant. On le représente parfois sous la forme d’une méduse ou d’un poulpe.

 

Nurikabe

nurikabe

www.flickr.com – puffyjet

Ce yôkai est un mur qui bloque le chemin de son large corps.

 

Kasa-obake

Sans titre-6

cooboo.cocolog-nifty.com

C’est un vieux parapluie sur lequel ont poussé un œil et des jambes. On ne sait pas s’il en profite pour faire des farces.

 

Pour en apprendre davantage sur les yôkai, regardez l’anime Kitarô le repoussant

 

Si vous n’avez pas peur de ces yôkai mais que vous les trouvez plutôt attachants et si vous voulez approfondir ce sujet l’anime Kitarô le repoussant est tout indiqué. De même que le manga si vous avez la chance de le croiser en magasin.

▼ Le héros, Kitarô, et son père Medama Oyaji

gegegenokitaro

www.flickr.com – puffyjet

Kitarô le repoussant (GeGeGe no Kitarô, ゲゲゲの鬼太郎) est un manga né en 1960 par Shigeru Mizuki. Il est connu pour sa popularisation des créatures fantastiques du folklore japonais, les yôkai, qui sont les personnages principaux de l’histoire. Le manga a été porté à l’écran à plusieurs reprises, en anime, série live et jeux vidéos. Un nouvel anime est sorti tous les 10 ans depuis 1968.

 

source : tsunagujapan.com || Image : Flickr – yoppy

Discussions

Laisser un commentaire