Les ventes de véhicules neufs au Japon, hors mini-modèles, ont baissé de 9% en octobre sur un an, après l’arrêt d’un programme de subvention à l’achat de voitures qui a dopé l’activité jusqu’en septembre, a annoncé jeudi l’association des concessionnaires d’automobiles.

 

En octobre, 225.543 véhicules motorisés (voitures de tourisme, bus, camions), hors modèles de moins de 660cc, ont été écoulés dans l’archipel.

Ces ventes s’étaient repliées de 8,1% en septembre, pour la première fois depuis 13 mois. Au cours du même mois avait pris fin un programme de subventions publiques accordées aux acheteurs de véhicules peu gourmands en carburant.

Ce mécanisme exceptionnel, lancé en décembre dernier, entrait dans le cadre des budgets de relance votés par le Parlement nippon pour doper l’économie japonaise après les catastrophes naturelles et nucléaire de mars 2011.

Pendant neuf mois, il a dopé la hausse des achats de voitures au Japon, contribuant largement au rebond de la consommation enregistré en début d’année dans l’archipel. Cette aide arrêtée, les constructeurs d’automobiles japonais s’attendent à une fin d’année difficile et ont déjà ralenti le rythme de leur production.

Les groupes nippons souffrent en outre d’un affaiblissement de la demande à l’étranger, sur fond de mauvaise conjoncture, et de la chute de leurs ventes en Chine à cause d’un conflit diplomatique sino-japonais.

Dans le détail, les ventes de voitures de tourisme se sont tassées en octobre de 10,8% à 196.466 unités. Les ventes de camions et camionnettes ont pour leur part progressé de 5,3% à 28.349 exemplaires, tandis que celles de bus se sont effritées de 0,8% à 728 unités.

Ces statistiques n’intègrent pas les données relatives aux mini-véhicules, des modèles de moins de 660cc dont les ventes ont quant à elles très légèrement progressé de 0,5% en octobre sur un an, à 133.790 unités. Il s’agit de leur treizième mois d’augmentation de suite.

Discussions

Laisser un commentaire