Les troupes des Forces japonaises d’autodéfense arrivent à la fin de leur mission à Haïti, où elles aidaient à la reconstruction après le terrible séisme qui avait frappé ce pays.

 

Les forces japonaises avaient débarqué dans les régions dévastées de Haïti en février 2010, trois semaines à peine après le séisme. 2200 membres des FAD ont travaillé au déblaiement des débris et à la reconstruction des routes dans le cadre de leur mission onusienne.

Les troupes japonaises ont organisé hier jeudi une cérémonie dans leur base, dans la capitale de Port-au-Prince. Leur départ progressif va commencer au mois de décembre.

Les responsables gouvernementaux de Haïti ainsi que de hauts responsables de l’ONU se sont joints aux FAD pour une prière silencieuse pour les victimes de la catastrophe et pour ceux qui ont péri le mois dernier lors de l’ouragan Sandy.

L’ambassadeur du Japon Kenji Kuratomi a promis le soutien continu de Tokyo en faveur du développement haïtien.

Un haut responsable du gouvernement de l’île a remercié la mission japonaise pour être restée à Haïti alors même que le Japon était en mars 2011 à son tour frappé par un tremblement de terre dévastateur et un tsunami.

Discussions

Laisser un commentaire