41 citoyens du Japon sont actuellement placés en détention à Pyongyang. Ces personnes ont été enlevés par les services secrets de la Corée du Nord, rapporte le quotidien japonais Sankei Shimbun, se référant à un dirigeant du parti communiste coréen qui a fui le pays.

Le quotidien souligne toutefois que cette personne n’a pas pu fournir des preuves irréfutables sur le nombre des prisonniers japonais et le lieu de leur détention.

Le gouvernement japonais accuse les autorités de la RPDC d’avoir enlevé 17 Japonais entre 1977 et 1983. En 2002, cinq d’entre eux sont revenus au Japon. Pyongyang, à son tour, a admis que les services secrets du pays ont enlevé 13 ressortissants japonais .

 

 

Source: La voix de la russie

Discussions

Laisser un commentaire