Au Japon, moins d’un mois avant la tenue des élections à la Chambre basse, des partis sous la conduite du maire d’Osaka Toru Hashimoto et de l’ex-gouverneur de Tokyo Shintaro Ishihara viennent de décider officiellement de fusionner.

M. Hashimoto est à la tête du Parti de la restauration du Japon et M. Ishihara dirige le Parti du Soleil levant.

Vendredi, les deux hommes ont convenu en principe de fusionner leurs formations pour s’opposer aussi bien au Parti démocrate au pouvoir qu’au principal parti d’opposition, le Parti libéral démocrate. Samedi, les parlementaires du Parti de la restauration du Japon se sont réunis à Osaka et ont approuvé l’accord.

Messieurs Ishihara et Hashimoto participaient à la rencontre.

M. Ishihara dirigera la formation résultant de la fusion tandis que M. Hashimoto lui servira d’adjoint.

Les deux homme ont indiqué s’être accordés sur plusieurs mesures fondamentales, dont la désintégration du pouvoir de la bureaucratie centrale et la transformation de la TVA en taxe locale.

Discussions

Laisser un commentaire