Le Comité des droits de l’homme des Nations Unies a publié un rapport le 24 Juillet, qui demande au gouvernement japonais d’interdire les discours haineux et de prévenir une montée du racisme dans le pays.

 

Le rapport a été publié après que le comité, composé d’experts en matière de droits de l’homme, ait examiné la situation des droits de l’homme du pays pour la première fois en six ans.

Le comité s’est dit préoccupé par la propagation de la haine et des remarques discriminatoires contre des résidents d’origines coréenne, chinoise et d’autres minorités ethniques vivant au Japon.

Le rapport cite une bannière hissée par des supporters des Urawa Reds lors d’un match de football au Stade de Saitama le 8 Mars qui indiquait « Japanese only », et déclare que ces manifestations xénophobes sont devenus monnaie courante dans le pays.

 

Source: Asahi

Discussions

6 Réponses

  1. Dio Brando

    Plus que le racisme (le japonais n’etant pas une race), la discrimination serait le mot le plus correct. C’est helas une realite qui a touche tout etranger vivant au Japon depuis un moment a divers degres et qui est regulierement pointee dans de nombreux forums et autres sorties internationales.
    Rares sont les japonais qui en ont vraiment conscience et les pouvoirs publics s’en contrefichent ouvertement vu qu’eux meme pratiquent de nombreuses discriminations en intra (femmes, japonais originaires d’okinawa etc.)
    Une banniere dans un stade c’etait difficile a cacher alors que ce n’est que la pointe de l’iceberg 😛
    Exemple classique : 80% des proprietaires refusent un etranger pourtant parfaitement integre (situation professionnelle stable, garant, langue japonaise parlee couramment voir marie avec une japonaise + enfant).

    La discrimination est le combat d’une vie pour le fameux Debito et bien que parfois extreme, il pointe regulierement les abus dont ceux envers les enfants.
    Le documentaire « Half » devrait etre visionne dans toutes les ecoles.

    Pour finir, il y une reflexion qui revient souvent a savoir « Le Japon est gaijin friendly pour peu que tu ne t’installes pas trop d’annees » -_-

  2. daigoro

    Si un français amoureux du Japon (tel que moi) réussissait par sa grande motivation et son travail à surpasser un japonais sur sa « japonitude », en mangeant plus de riz que lui, en connaissant plus l’histoire que lui, en soutenant les gouvernement les plus à droite et les plus anti-immigration (autoflagellation), en pratiquement régulièrement la cérémonie du thé, en travaillant au Japon, en étant marié à une japonaise et j’en passe. Malgré tout cela le pire des japonais qui se contre fiche de son propre pays et qui cracherait même dessus, qui tous les matins mangerait de la baguette avec une confiture de fraise de Plougastel et dormirais dans un lit a baldaquin, sera consideré comme un japonais contrairement à cet occidental par les autres japonais.

    Je ne dis pas qu’il préféreront ce japonais à l’occidental evidement mais ils considéreront que cet occidental est né et mourra occidental.

    La seule chose qui pourrais changer la done, soit que le japonais en question ne vive plus au Japon depuis de longues années. On dit souvent qu’un japonais qui sort du Japon plus de trois ans ne sera plus complétement japonais.

    Cette manière de penser tout à fait pragmatique est assez dure à avaler pour un occidental qui a appris à penser que tout le monde est égal dans une société ou tout prouve de plus en plus violement le contraire. C’est un peu injuste en effet, qu’en France nous acceptions de tout tolèrer et qu’au Japon, nous ne soyions considéré malgré tous nos efforts que de « gaijin », cela quelle que soit la durée et notre intégration. Que nous soyons discriminé pratiquement sans honte devant la location d’appartement ou entrée dans certains établissements.

    Moi je vois les choses ainsi, si on aime le Japon, on accepte cette manière de penser, on accepte l’idée que si un africain de 30ans qui vit en France depuis un an puisse être considéré comme un francais égal à ceux qui le sont depuis des générations et qui ont tous leurs ancêtre enterrés là. Que cette manière de penser ne soit pas celle des japonais et que nous ne seront JAMAIS considéré comme japonais, ni nous, ni les enfants que nous ferons avec une personne japonaise qui sera un ou une « half ». Point barre, à la ligne, au suivant!

    Pour les occidentaux très attachés à la tolérance et à l’idéologie multiculturaliste qui penseraient que cette manière de penser est tout à fait abjecte, il faut leur rappeler que devant la très grande bonté et tolérance qui sont une seconde nature pour eux, ils sauront bien pardonner également cet écart d’un peuple ancestralement insulaire et faire preuve en ce faisant de leur grande supériorité d’esprit…

    • Dio Brando

      Les etrangers ne demandent foncierement PAS a etre japonais ou alors faut changer de nationalite a l’instar de certains asiatiques et quelques rares occidentaux. Ils souhaitent etre simplement respectes pas plus ou moins qu’un japonais et c’est certes idyllique mais de base c’est inscrit dans la constitution nippone.

      Tout n’est pas rose et cela peu importe le pays ou le continent, il y aura toujours des réticences de « l’etranger ». Cependant, etre clairement discrimine pour son origine malgre son integration evidente n’est pas acceptable pour un pays se disant etre democratique, ou la politesse est une valeur (70% des japonais ne remercient pas en sortant d’un restau ou apres un achat) et encore plus lorsque certains sont encore traites comme des esclaves.
      Exemple de ce qui perdure dans des campagnes en toute impunite :
      http://www.greenetvert.fr/2010/08/14/des-chinois-en-situation-desclavage-au-japon-decedent-sous-la-charge-de-travail/5269

      A l’instar d’autres nations, le Japon a encore beaucoup a faire en la matiere mais il traine plus de boulets tel que le temps jouant contre lui…

  3. daigoro

    « Les etrangers ne demandent foncierement PAS a etre japonais ou alors faut changer de nationalite a l’instar de certains asiatiques et quelques rares occidentaux. Ils souhaitent etre simplement respectes pas plus ou moins qu’un japonais et c’est certes idyllique mais de base c’est inscrit dans la constitution nippone. »

    Tu peux changer de nationalité tant que tu veux, si sur ton passeport il y a marqué nationalité japonaise, je pense que moins d’un pour cent des japonais te considérerons comme un semblable pour cette question de papier.

    Si je suis d’accord pour regretter que les étrangers bien intégrés soient injustement discriminés, il fait voir aussi les avantages que nous avons en tant que gaijin tels que se faire excuser une faute de protocole qui ne serait pas acceptable pour un japonais alors que nous serons en revanche pardonnés car étranger ne sachant pas encore tout des mœurs de las bas. De meme pour des fautes de language ou autre. Si les japonais sentent que nous sommes un atout pour leur pays et non un boulet et que nous travaillons à nous rendre sympathique, j’entend par la etre bien élevé et respecter les mœurs ( pas forcement d’être le gaijin de service souriant et niais hein), eh bien nous serons plutôt bien acceptés il me semble.

    Pour ton lien sur l’exploitation et l’esclavage, la encore, nous serions légitimé de dénoncer cela si nous meme etions blanc comme neige mais en France, combien d’entreprise font travailler des immigrés illégaux pour des salaire dérisoires, combien délocalisent pour faire travailler des étrangers dans des conditions non lointaine de celle décrites par ton lien. Bon ok, on peux dénoncer les deux. Mais je trouve qu’on gagnerais à faire le ménage chez nous d’abord avant de critiquer le Japon. Meme raisonnement inverse, cela dit je n’entend aucun japonais critiquer la France sans qu’on lui demande et encore il faut lui tirer les vers du nez.

    • Dio Brando

      Personne n’est parfait bien sur mais les fautes de protocole sont quelques choses que l’on apprend et que l’on peut modifier. La discrimination prend une tout autre tournure lorsqu’un onsen ou une agence immobiliere affiche « Japanese only » et la par contre, c’est plus difficile.
      Une ex ses parents lui ont dit « Ramene tout sauf un chinois, un coreen ou un noir » , c’est un discours que l’on retrouvera dans n’importe quel pays mais qui existe.

      « Bon ok, on peux dénoncer les deux. » sur ce point la je suis bien d’accord. Le but n’est pas de scander tel ou tel pays fait ou ne fait pas ci ou ca mais d’informer sur la realite des choses et selon ses convictions, de l’accepter ou pas voir la denoncer.

      Le Japon a l’instar de la France ou d’autres pays n’est pas un paradis en terme de respect d’autrui, c’est une belle image vendue par les voyagistes/medias selon moi. La prise des empreintes digitales obligatoires et uniquement pour les etrangers (permanents inclus) ramene justement a la dure realite. Meme aux USA les etrangers ayant un visa de resident n’y sont pas soumis!
      Pardon c’est vrai un japonais ca ne commet pas d’attentat (aummmm ^^).

      En France un japonais ca se tait et ca encaisse (35h/40h lol), un francais oui ca rale et ca gueule peu importe la situation, c’est connu hihi 😛

Laisser un commentaire