Aujourd’hui mardi, des manifestations antijaponaises sont organisées dans 52 villes chinoises.

Le 18 septembre marque le 81ème anniversaire de l’incident ayant conduit à l’invasion de la Mandchourie par le Japon en 1931. En Chine, la date est commémorée comme un jour d’humiliation nationale.

Les manifestations de protestation contre la nationalisation par le Japon des îles Senkaku, en mer de Chine orientale, coïncident avec cet anniversaire.

Rappelons que les îles en questions sont revendiquées par la Chine et par Taïwan.

A Pékin, les manifestants avaient commencé à se rassembler peu après 7 heures du matin devant l’ambassade du Japon. Leur nombre a grossi peu à peu pour atteindre 3500. Ils scandaient des slogans réclamant le retour des îles disputées à la Chine et jetaient des oeufs et des bouteilles de plastique en direction de l’ambassade.

Plusieurs milliers de policiers armés, certains vêtus en civil, ont été déployés dans la zone et empêchaient les protestataires de pénétrer dans l’enceinte de l’ambassade. Il s’agit du plus important déploiement de forces de l’ordre cette semaine.

A Shanghai, la police avait divisé plus d’un millier de manifestants en groupes, et ceux-ci défilaient à proximité du consulat général du Japon.

Environ cent personnes s’étaient également réunies autour d’un bâtiment abritant le consulat général du Japon dans la ville de Guangzhou, située dans la province du Guangdong.

D’autres manifestations similaires étaient par ailleurs organisées dans les villes intérieures de Chengdu et de Chongqing.

 

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire