En Chine, la vague de protestations antijaponaises est moins importante aujourd’hui, mercredi. Hier, plus de 110 villes chinoises ont été le théâtre de manifestations.

Ce mercredi par contre, les ralliements sont plus petits et moins nombreux.

Ainsi à Pékin, il n’y a pas de manifestation antijaponaise pour la première fois depuis mardi de la semaine dernière.

Les autorités à Pékin ont envoyé des courriels sur les téléphones portables des résidents, les invitant vivement à ne pas manifester aux abords de l’ambassade.

Dans l’édition de ce mercredi de certains quotidiens, on indique que plusieurs milliers de personnes avaient participé au mouvement de protestation devant l’ambassade japonaise et que le tout s’était déroulé dans le calme.

Selon les journaux, il n’y a pas eu de fenêtres cassées au consulat général japonais de Shenyang dans la province de Liaoning.

Les autorités chinoises semblent vouloir limiter les manifestations en contrôlant la presse, tout en continuant d’affirmer que les Senkaku font partie du territoire chinois.

 

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire