Une étude du ministère de la Santé indique que, malgré une baisse de la consommation d’alcool chez les mineurs, les lycéennes japonaises boivent plus d’alcool que leurs homologues masculins.

 

Selon les chercheurs, 15,3 % des lycéennes ont consommé de l’alcool au moins une fois par mois en 2012 contre 14,4 % des lycéens.

D’après le ministère de la Santé, du Travail et du bien-être, c’est la première fois, depuis le début de cette étude, que les lycéennes consomment plus que les lycéens.

A titre de comparaison, durant l’année 1996, 40,8 % des lycéennes et 49,7 % des lycéens consommaient de l’alcool une fois par mois.

Selon cette même étude, les collégiennes buvant au moins une fois par mois de l’alcool ont dépassé les garçons pour la première fois en 2008.

Cette tendance a continué durant l’étude de 2012, avec 7,7 % des collégiennes et 7,4 % des collégiens montrant une habitude à la consommation.

En 1996, 24,0 % des collégiennes et 29,4 % collégiens buvaient au moins une fois par mois.

« Bien que le nombre d’étudiants buvant de l’alcool soit moins important, la part d’enfants buvant de façon abusive est la même qu’en 1996. », déclare Yoneatsu Osaki, professeur à l’Université Tottori qui se spécialise dans la façon dont les facteurs environnementaux affectent la santé.

« Si ces filles, une fois adulte, tombent enceinte tout en continuant à boire de l’alcool fréquemment et en grande quantité, il pourrait y avoir un impact négatif sur leurs fœtus, » indique-t-il. « Nous devons prêter une attention particulière à ce problème. »

L’équipe du ministère a analysé les résultats de six études distinctes menées en 1996, 2000, 2004, 2008, 2010 et 2012. Chaque étude est basée sur près de 100 000 collégiens et lycéens sur le territoire japonais.
En se basant sur les résultats de l’étude de 2012, les chercheurs ont calculé que 2.763.000 collégiens et lycéens ont bu des boissons alcoolisées. Parmi eux, 752 000 ont consommé de l’alcool au moins une fois par mois, tandis que 158 000 ont bu au moins une fois par semaine.

Le professeur Osaki exhorte les parents de faire des efforts afin d’empêcher leurs enfants adolescents de boire. L’âge légal pour boire au Japon étant 20 ans.

« N’achetez pas d’alcool que vous allez ensuite devoir stocker chez vous » dit-il. «Les adultes ne doivent pas inciter les enfants à boire de l’alcool lors d’événements cérémoniels sans prendre ces risques en considération. »

 

Source : Asahi || Image : LunaseeStudios / Shutterstock.com

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire