Croquer dans un burger peut se révéler être une opération périlleuse. Entre la tranche de tomate qui se fait la malle et la sauce qui dégouline généreusement sur notre chemisier, on a vite fait de laisser des traces de notre passage au fast-food.

 

Un problème que la chaîne japonaise Freshness Burger a décidé de prendre à bras-le-corps. Elle a enfin effet constaté que son sandwich le plus populaire et le plus gros, le Classic Burger, était en majorité commandé par des hommes.

L’enseigne a émis une hypothèse : si les femmes ne le commandent pas, c’est parce qu’elles se sentent honteuses de le déguster en public.

Et il ne faut pas voir là un rapport quelconque aux calories dudit burger. C’est la façon dont on le mange qui est pointée du doigt.

« La meilleure façon de déguster le grand Classic Burger, c’est de le croquer la bouche grande ouverte. Nos clientes féminines étaient frustrées de ne pas pouvoir le faire », explique la chaîne.

Car il faut rappeler qu’au Japon, se décrocher la machoire en public, surtout si c’est le fait de la gent féminine, est très mal vu, considéré comme fort impoli. Il convient d’afficher une petite bouche, un atout beauté.

Du coup, incapables de pouvoir le déguster à leur aise, les femmes avaient tout simplement renoncé à commander le burger. Mais c’était avant que la chaîne ne dégaine son remède : le Liberation Wrapper.

Soit un emballage en papier, sur lequel est imprimé un visage souriant. Ce dernier dissimule le bas du visage pendant le repas. Ainsi, on peut manger en toute discrétion, sans se faire mal voir des passants.

Une idée insolite, voire ridicule, et qui pourtant fonctionne ! En effet, depuis le lancement de ces Liberation Wrappers, les ventes de Classic Burger ont grimpé de 213 % chez les clientes.

« Maintenant, elles peuvent profiter de leur gros burger en libérant leur instinct animal », se félicite l’enseigne.

 

liberation-wrapper-insolite-hamburger-Japon

 

 

Source: Nipponconnection.fr / Puretrend

Discussions

Laisser un commentaire