La finance participative (ou crowdfunding) qui consiste à faire appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet sur internet, commence finalement à être adopté au Japon.

 

Les plates-formes de crowdfunding ont levé 5,1 milliards de dollars en 2013, selon une estimation de la société de recherche Massolution.
En 2012, 60% des fonds levés ont été récoltés aux Etats Unis, 35% provenaient de l’Europe. L’Asie représentait à peine un peu plus de 1%.

Au Japon, certains sites de crowdfunding tels que Readyfor ou Campfire, tous deux lancés en 2011, ont tout juste commencé à être connu du grand public.

Aux États-Unis et en Europe, le crowdfunding est également un moyen efficace pour des start-ups d’amasser des fonds. Une solution efficace lorsqu’il est impossible de se financer auprès des circuits financiers traditionnels.

 

Discussions

Laisser un commentaire