Durant l’ère Meiji, alors qu’il était plutôt courant de peindre des montagnes ou des plantes, l’un des artistes les plus prolifiques de l’époque adorait peindre des chats.

 

Shunso Hishida a contribué à lancer un style de peinture qui remplaça les dessins au trait, typiques des peintures traditionnelles de style japonais durant le 19ème siècle.

Au cours de sa vie, son style, appelé Morotai, (littéralement « style vague ») a fortement été critiqué et a gagné très peu de soutien. Cependant, ses œuvres ont fini par être considérées comme des trésors nationaux, un honneur qui a peut-être quelque chose à voir avec le nombre de félins visibles dans ses œuvres !

▼ Son œuvre la plus célèbre, Kuroki Neko, est exposée au Musée d’Art de la préfecture de Kumamoto.

hishida-cats-2

▼ Shiroki Neko – Contrairement au chat noir ci-dessus, ce chat blanc dessiné en 1901 semble très calme.

hishida-peinture-chats (1)

▼ Shunjitsu – Une œuvre de 1902 montrant une journée de printemps.

春日.tif

▼ Neko Ume – Achevé en 1906, cette pièce représente un chat sous un prunier en fleurs.

hishida-peinture-chats (1)

▼ Tsubaki ni Neko – Œuvre datant de 1909, représentant un chat blanc et un camélia.

hishida-peinture-chats (3)

▼ Kuroneko – Ce chat noir a été achevé en 1910.

hishida-peinture-chats (4)

▼ Kaki ni Neko – Vraisemblablement le même chat noir jouant dans des arbres.

hishida-cats-9

▼ Aogiri ni Neko – Une autre œuvre datant de 1910 représentant un chat se prélassant sous un parasol chinois.

hishida-cats-10

Son influence marquera les artistes japonais qui lui succèderont lors du début du XXe siècle, et son style deviendra alors la tendance traditionnelle « nihon-ga ».

12555_09Source : Rocketnews24

Discussions

4 Réponses

Laisser un commentaire