Dans un entrepôt faiblement éclairé situé dans le sud de préfecture de Saitama, 150 machines de jeux sont alignées, personne aux alentours. Tout à coup, un bip électronique rompt le silence, et une pince mécanique commence à se déplacer dans l’une des machines.

 

Elle ajuste sa position, puis plonge dans un tas de jouets, ciblant une boîte contenant une figurine populaire. D’autres machines commencent à leur tour à revenir à la vie. Un être humain apparaît alors, attiré par un son électronique lui signalant qu’une pince a saisi avec succès un lot.

Ces machines ont la particularité d’être utilisées par des joueurs via internet. Une nouvelle tendance qui consiste à ramener le jeu d’arcade dans le foyer des joueurs.

netch

Suite à la fermeture de plus en plus de salles d’arcade à travers le pays, l’entreprise Netch basée à Tokyo a décidé de trouver un moyen de mettre à disposition ce type de machine auprès de tous les joueurs.

Le jeu s’appelle Net Catcher Netch et cela vous coûtera ¥ 105 (0.80€) pour tenter votre chance.
Netch est accessible de 10 heures à 5 heures le lendemain matin. Les lots sont expédiés gratuitement à partir de l’entrepôt de Fujimi, situé à environ 30 km du centre de Tokyo.

En plus du site web de Netch, le jeu est désormais disponible sur Yahoo! Games, Niconico Appli et d’autres sites.
Les lots proposés dans ces machines peuvent aller de la figurine au coussin en passant par des bonbons. Plusieurs membres du personnel sont en charge de l’emballage des lots afin de les livrer aux gagnants.

Ce service a commencé en Mars 2013, avec 54 machines. La société a augmenté le nombre de machines après le déménagement vers l’entrepôt actuel en mai de l’année dernière. Environ 150 000 personnes sont aujourd’hui membres de ce service, et ce jeu est joué 12000 fois par jour en moyenne.

Au cours des 10 dernières années, un nombre croissant de jeux d’arcade est devenu disponible en ligne.
La société a passé environ 6 mois à développer ce jeu en ligne et a réussi à éliminer presque complètement le décalage entre les opérations effectués sur l’ordinateur et les mouvements de la vraie pince.

« Il y a une demande de personnes ne pouvant accéder facilement à ces jeux, en particulier ceux vivant sur des îles ou dans des zones faiblement peuplées », a déclaré Dai Nishimura, le directeur la communication.

Un webmaster habitant à Yatomi, (Préfecture d’Aichi) et utilisateur de ce service, indique qu’il trouve Netch attrayant car il offre « un nombre impressionnant de lots. »

Ayant des horaires irréguliers, ce concepteur du site web joue souvent à ce jeu après trois heures du matin. Il vise principalement les figurines de la série « One Piece ».

Environ 250 variétés de nouveaux prix sont expédiées à Netch chaque mois.

Le Président de Netch, Minoru Hirashima, 60 ans, a déclaré que son objectif est de permettre aux clients de recevoir tout ce qu’ils désirent tout en restant chez eux.

La société prévoit d’augmenter le nombre de machines contrôlables à distance à 300 d’ici la fin de l’année en proposant de nouveaux produits exclusifs.

netch2

 

Un marché ouvert à la concurrence

 

CyberStep, éditeur de jeux en ligne basé à Tokyo a lancé un service similaire en Avril 2011, et a attaqué fort en proposant gratuitement son jeu de pince sur Niconico Appli en Décembre de l’année dernière.

L’argument de vente de l’entreprise est que son jeu est tellement maniable que les utilisateurs peuvent y jouer sur leurs smartphones.

CyberStep devrait faire passer le nombre de ses machines à pinces de 60 à 70 en Mars.

En 2013, 5772 salles de jeux à travers le pays ont été autorisées à exercer en vertu de la loi sur les entreprises de divertissement, soit une baisse de 50 % par rapport à 2003.

Selon une enquête, environ 16 000 salles d’arcade, dont celles n’ayant pas obtenu le permis d’exercer, étaient en exercice au Japon. Ce chiffre a baissé de 10 000 au cours des 10 dernières années.

Yoshio YAKITA, rédacteur en chef adjoint du Amusement Journal, a déclaré que l’augmentation des grandes salles d’arcade a fait tomber les plus petites, sans parler des consoles de jeu à domicile devenus plus sophistiquées.

Compte tenu des faibles revenus des jeunes Japonais et la popularité des jeux gratuits sur smartphones et autres appareils, ils ont la sensation que jouer à des jeux d’arcade devient un luxe.

Les machines d’arcade sont devenues plus grandes et plus sophistiquées, résultant en une hausse continue des prix.
Les gérants de salles d’arcade désirant proposer des jeux jouables avec des pièces de 100 yens sont désormais aux prises avec la hausse de la taxe à la consommation.

Les machines à pinces, qui sont devenues populaire avec l’arrivée des UFO Catcher en 1985, représentent toujours le plus gros revenu pour les salles d’arcade.

Selon un rapport établi par l’Association Japonaise de l’Industrie des Loisirs, le marché des machines à pince a enregistré environ 150 milliards de yens de chiffre d’affaires durant l’exercice 2013. Cela représente plus de 30 % du chiffre effectué par les jeux d’arcade.

Source : Asahi || Images : Netch

Discussions

Laisser un commentaire