Une nouvelle technique d’imagerie au Japon permet d’interagir avec des hologrammes, ces images en trois dimensions et en relief qui semblent flotter dans l’air, que nous pouvons voir de tous les côtés.

 

Des applications concrètes utilisant ce procédé sont pressenties dans le domaine des communications, de la publicité ou plus simplement du divertissement.

Petit rappel : un hologramme, du grec holos « en entier » et gramma « lettre », représente une image en trois dimensions qui apparaît comme suspendue en l’air.

Jusqu’à présent, ces images holographiques étaient des projections fixes sans de véritables mouvements. Les chercheurs ont depuis réussi à les animer en s’appuyant sur une propriété remarquable de notre vue, la persistance rétinienne, cette capacité de l’œil à conserver une image, qui se superpose aux suivantes.

Un phénomène naturel qui a permis d’inventer le cinéma, en effet, la pellicule d’un film, est composé d’une succession de photos et le défilement de 24 images par seconde permet d’observer une scène projetée à l’écran, avec l’illusion d’un mouvement parfaitement fluide.

Pour la vision le problème est réglé, mais pouvons-nous interagir avec ces images animées en relief et en lévitation ? Il semble que oui, grâce au dispositif ingénieux mis au point par des chercheurs japonais de l’Université de Tokyo.

Le système permet à un utilisateur d’interagir directement avec une image holographique, un petit poussin qui sautille dans votre main, que vous pouvez également déposer sur le support de votre choix.

Pour réaliser ce véritable tour de passe-passe en relief, les informaticiens se sont servis des capteurs sensoriels du détecteur de mouvement de la Kinect qui équipe les consoles de jeux de Microsoft.

L’ordinateur et le programme règlent la projection de l’image du personnage en permanence, calcul, par exemple, la hauteur où votre main se trouve, le poussin ainsi que son ombre se déplace en suivant exactement vos mouvements.

Les coordonnées de son apparition dans l’espace sont déterminées en fonction de la distance où vous vous situez, entre l’écran qui affiche l’hologramme, et l’appareil de projection.

Cette innovation fera le bonheur des publicitaires, permettra d’inventer de nouveaux appareils de communication, comme de simuler une télé-présence réaliste en projetant son double numérique à l’autre bout du monde.

La 3D en relief, nous ouvre les portes d’un monde virtuel, qui sera intimement mélangé au réel, repoussant toujours plus loin les frontières qui séparent le vrai de l’illusion.

 

 

Source: RFI

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité du Japon

Discussions

3 Réponses

Laisser un commentaire