Les trois plus grands opérateurs de Chine, Japon et Corée sont tombés d’accord pour assurer l’interopérabilité de leurs services NFC. 

 

L’accord concerne China Mobile, NTT DoCoMo, et KT. Cela recouvre l’établissement de spécifications pour les terminaux et les services délivrés via NFC.  Des voyageurs entre ses trois pays pourront utiliser les services NFC indépendamment de leur pays d’origine pour leurs déplacements et leurs paiements.

Le Japon est le pays le plus avancé en matière de NFC.  La plupart des téléphones sont dotés de cette technologie et des milliers de magasins et de réseaux de transports disposent de terminaux de lecture NFC.

Mais cette avance du Japon l’a amené vers un standard spécifique au pays, baptisé Felica, développé par Sony. La Corée du Sud et la Chine ont adopté la norme internationale, le NFC de « type A ». Docomo a commencé à ajouter des composants NFC de type A et un second standard le « type B », sur ses nouveaux téléphones.

NTT Docomo lors du salon MWC 2013 a présenté une démonstration de paiement via un de ses téléphones sur un terminal de paiement sud coréen. Le téléphone japonais exécutait l’application CardBee sous Android, qui est une plateforme coréenne.

Docomo globalise également son service de carte de paiement « ID » avec PayPass, le système de paiement par NFC de MasterCard. L’intéropérabilité des services devrait être achevée pour les consommateurs pour la fin de Septembre 2013.

Les trois opérateurs mobiles ensemble réunissent 800 millions de clients. Un chiffre à relativiser toutefois car beaucoup d’entre eux sont Chinois et utilisent des téléphones d’ancienne génération.

Discussions

Laisser un commentaire