Le groupe « NullCrew » affirme être l’auteur du piratage. Sony précise que les informations piratées concernent des clients chinois et taïwanais.

Des informations d’environ 400 clients de la filiale de téléphone portables de Sony, Sony Mobile, ont été diffusées par des pirates informatiques, a-t-on appris jeudi auprès de la firme japonaise d’électronique.

Un groupe se présentant comme « NullCrew » affirme avoir piraté huit serveurs possédés par Sony. Les pirates ont diffusé une liste comprenant notamment les noms d’utilisateurs et les adresses e-mails de quelque 400 clients de Sony Mobile Communications, ainsi que quelques mots de passe.

« Sony, nous sommes très déçus de votre sécurité », a écrit ce groupe dans un mot accompagnant la liste.

L’entreprise a expliqué de son côté que ce n’est pas l’un de ses serveurs, mais celui d’une entreprise travaillant avec lui qui avait été attaqué. Les informations liées à des clients étaient toutefois accessibles via ce serveur et ont été diffusées, a ajouté une porte-parole de Sony. Elle a précisé que les informations publiées concernaient des clients chinois et taïwanais.

Le géant nippon avait subi au printemps 2011 une attaque pirate massive, perpétrée par un autre groupe, qui avait conduit au vol de données personnelles d’environ 100 millions d’utilisateurs de ses services en ligne.

Les services PlayStation Network (réseau des utilisateurs de console de jeu), Sony Online Entertainment (plate-forme de jeux en ligne pour ordinateur) et Qriocity (musique) avaient notamment été visés.

Sony avait dû stopper plusieurs d’entre eux pendant plus d’un mois pour en renforcer la sécurité informatique. Divers services en ligne du groupe ont depuis été piratés à leur tour.

 

Source: Nouvel Observateur

Discussions

Laisser un commentaire