Les deux seules centrales nucléaires toujours en service au Japon pourraient être fermées; c’est du moins ce qu’affirme le chef de l’Autorité japonaise de régulation du nucléaire.

 

Lors d’une conférence de presse mercredi, le président de l’ARN Shunichi Tanaka a parlé des réacteurs 3 et 4 de la centrale d’Ohi dans la préfecture de Fukui, au bord de la mer du Japon.

Selon lui, les réacteurs nucléaires qui ne respectent pas les nouvelles normes de sécurité de l’ARN doivent être fermés. Il affirme que son organisme ne peut pas faire d’exception pour la centrale d’Ohi.

M. Tanaka indique que l’ARN peut permettre à l’opérateur de la centrale, la Compagnie d’électricité du Kansai, de la maintenir en fonctionnement tant qu’elle respecte les nouvelles normes.

L’Autorité de régulation du nucléaire va promulguer ces normes pour assurer la sécurité de toutes les centrales nucléaires japonaises. Les opérateurs de centrales auront l’obligation de respecter ces nouvelles normes à partir de juillet.

Le gouvernement a permis à la Compagnie d’électricité du Kansai de remettre les deux réacteurs en marche en juillet dernier. L’entreprise prévoit de les garder en fonctionnement pendant treize mois jusqu’en septembre, quand ils devront être soumis à une inspection de routine.

Discussions

Laisser un commentaire