PSA Peugeot Citroën et Renault font partie des dix plus gros constructeurs automobiles au monde, un classement toujours dominé par les groupes américains, européens et japonais mais où l’écart se creuse entre les trois premiers et les autres.

Ce classement est basé sur la production de chaque groupe, tous types de véhicules confondus. Il ne prend pas en compte les coopérations et les alliances plus ou moins poussées conclues entre certains constructeurs, comme Renault avec le Japonais Nissan ou encore PSA avec l’Américain General Motors.

1. Le géant américain GENERAL MOTORS, avec 9,03 millions d’unités, a reconquis en 2011 son titre de numéro un mondial, signant son redressement spectaculaire après la crise de 2008-2009 qui l’avait poussé au bord de la faillite.

2. L’Allemand VOLKSWAGEN et ses 12 marques (il a absorbé son compatriote Porsche et le fabricant de camions MAN cette année) s’est hissé à la deuxième place (8,16 millions de véhicules). Non content de dominer le marché européen, il profite de sa présence en Chine et aux Etats-Unis ainsi que du succès d’Audi, sa marque haut de gamme. Il vise la première place d’ici 2018.

3. Le Japonais TOYOTA (7,95 millions), victime de rappels de véhicules massifs en 2010 puis du séisme et du tsunami qui ont frappé l’archipel nippon en 2011, a rétrogradé à la troisième marche l’an dernier. Mais ses ventes sont remontées en flèche au premier semestre 2012.

4. Le Sud-Coréen HYUNDAI-KIA (6,62 millions) pousse ses pions en Europe et aux Etats-Unis grâce à ses voitures bon marché, qui ont beaucoup gagné en fiabilité.

5. L’Américain FORD (5,03 millions) profite de la bonne tenue de son marché domestique mais souffre en Europe où il prévoit de perdre un milliard de dollars cette année, ce qui fait craindre une restructuration majeure de ses activités sur le Vieux continent.

6. Le Japonais NISSAN (4,67 millions) prévoit d’augmenter ses ventes cette année, tiré par la Chine. Il est allié au français Renault et au russe Avtovaz. En cumulant leurs ventes, l’alliance se hisse à la troisième place mondiale.

7. Le Français PSA PEUGEOT CITROËN (3,5 millions) traverse une grave crise, plombé par la morosité du marché européen, son principal débouché. Il prévoit de supprimer 8.000 postes en France et de fermer son usine d’Aulnay, près de Paris. Il espère tirer profit de sa toute nouvelle alliance avec GM, qui a pris 7% de son capital.

8. Le japonais HONDA (2,9 millions), qui a aussi souffert du séisme au Japon en 2011, connaît un rebond de ses ventes.

9. Le français RENAULT-DACIA-SAMSUNG a connu un nouveau record de ventes en 2011 (2,72 millions) et vise encore mieux pour 2012. Il souffre comme PSA du recul des marchés français et européen mais est plus présent que son rival à l’international.

10. Dernier du Top 10 mondial, le japonais SUZUKI-MARUTI talonne Renault, avec 2,7 millions de véhicules produits l’an passé.

Au delà pointent FIAT (11e), dont l’implantation industrielle dans son berceau italien est en question et qui table pour l’avenir sur son alliance avec l’américain CHRYSLER (13e). Tous deux visent une production cumulée de 6 millions de véhicules en 2014 (contre un peu moins de 4 millions en 2011).

A la 12e place, l’Allemand DAIMLER a écoulé l’an dernier 2,17 millions de véhicules, bus et camions inclus. Dans l’automobile (marques Mercedes-Benz et Smart), il profite de sa présence sur les marchés nord-américain et en développement.

Numéro un mondial du haut de gamme, son compatriote BMW (marques BMW et Mini) arrive au 14e rang du classement toutes catégories. Il a vendu en 2011 1,67 millions de voitures et vise encore mieux cette année.

 

Source: Autoaddict

Discussions

Laisser un commentaire