Au cours des dernières années, un trafic peu courant est apparu au Japon, celui des couches jetables ! Pour avoir acheté trop de couches, trois chinois ont ainsi été arrêtés par la police de la préfecture de Hyogo, le 15 Octobre et devraient être renvoyés dans leur pays.

 

Les trois hommes étaient au Japon pour apprendre la cuisine cependant, leur véritable intention était d’acheter autant de couches que possible et de les renvoyer à des acheteurs en Chine, violant ainsi leurs visas.

Selon la police, en seulement cinq jours, ces hommes ont acheté 990 paquets de couches jetables fabriqués par Nippon Paper Industries dans 267 magasins en vue de les renvoyer dans leur pays.

 

▼ « Depuis ce matin, les Chinois se jettent sur les Merries ! Ce n’est pas une blague ~ à Akachanhonpo dans la ville de Nara »

Malgré le boycott des produits japonais en Chine, les parents veulent ce qu’il y a de meilleur. Et dans le domaine des couches, la marque Merries par Kao a acquis une excellente réputation parmi les parents chinois et est particulièrement convoitée. Fait amusant, la marque Merries est également produite en Chine, mais les parents n’ont pas confiance en ces couches à cause du nombre de contrefaçons.    

▼ “Oh! Les merries ont toutes été vendues »  

En conséquence les rayons japonais sont vidés dès que ceux-ci sont remplis puis les paquets sont ensuite revendus en Chine à un prix 50% plus élevé.

Hé, mais attendez une minute … les Chinois veulent acheter des couches japonaises en grande quantité, c’est donc une bonne chose n’est-ce pas? Kao va juste devoir produire et vendre plus de paquets et récupérer ainsi une part du marché chinois. Une bonne chose pour le business, une moins bonne apparemment pour les services d’immigration.

 

 

▼ « Dans le parking du supermarché, deux Chinois qui luttent pour faire rentrer autant de Merries que possible. Si l’un d’eux était venu seul, il aurait pu remplir le siège avant… Combien ça coute tout cela? « 


Source: Rocketnews || Image: Kao

Discussions

2 Réponses

  1. Dio Brando

    Quand on lit ca on se rend compte combien le Japon est rigolo! Acheter des couches n’est pas interdit et les expedier non plus, le hic etait le visa non adapte a ce type de business. S’il avait ete un peu plus intelligent, ils auraient demande a un chinois avec visa permanent d’acheter les couches, la ils n’auraient pas eu de soucis haha!

    • facto

      Le commerce international est régit par des règles stricts. Ces gens en ne faisant pas les choses de manière légale sont de facto hors la loi! Petit détail : Il est vrai qu’il y a beaucoup de choses amusantes avec les nippons, mais là il est question de chinois.

Laisser un commentaire