La façon dont les gens vivent a énormément changé au cours des 50 dernières années. L’époque où ordinateurs, smartphones ou encore jeux vidéo n’existaient pas n’est pas si lointaine que cela, mais savez-vous ce que les enfants de cette époque recevaient comme cadeaux à Noël ?

 

Faisons un voyage dans le temps vers les années 60 à travers quelques publicités d’époque pour découvrir ce que les enfants japonais avaient hâte de découvrir sous le sapin :

La première publicité date de 1966 et montre les jouets vendus par la société Kokusai Boeki. Elle indique: « Les gentilles filles et garçons ont des jouets de l’entreprise KB ». La publicité montre une grande variété de jouets, dont la poupée Barbie déjà populaire, et de nombreux autres poupées de différentes tailles (dont certains sachant même parler ou rire), ainsi qu’un bus et un téléphone.

Cette publicité date de 1968 et montre le Spirograph de l'entreprise Seiko , un jouet pour stimuler la créativité artistique de vos enfants

Cette publicité date de 1968 et montre le Spirograph de l’entreprise Seiko , un jouet pour stimuler la créativité artistique de vos enfants

jouets-japon-1960-enfants-3

Cette publicité de 1968 montrait le « Magic Dart » un avion en papier dont « toute la famille peut profiter ».

Publicité de 1966 pour les poupées "Tammy" et "Pepper" fabriquées aux Etats-unis par l'entreprise Ideal Toy Corporation.

Publicité de 1966 pour les poupées « Tammy » et « Pepper » fabriquées aux Etats-unis par l’entreprise Ideal Toy Corporation.

Cette publicité datant de 1968 est pour une autre poupée nommée "Scarlet" et sa panoplie d'habits que vous pouvez lui enfiler.

Cette publicité datant de 1968 est pour une autre poupée nommée « Scarlet » et sa panoplie d’habits que vous pouvez lui enfiler.

Publicité de 1968 pour les jeux de société de l'entreprise Epoc , avec un jeu de baseball ou encore de basket-ball.

Publicité de 1968 pour les jeux de société de l’entreprise Epoc , avec un jeu de baseball ou encore de basket-ball.

Ce ne sont pas des Lego dans cette publicité de 1968 mais un jouet similaire nommé "Dia Blocks"

Ce ne sont pas des Lego dans cette publicité de 1968 mais un jouet similaire nommé « Dia Blocks »

Publicité de 1968 pour le fabricant de jouets Masudaya faisant clairement comprendre ce dont vos enfant rêvent pour Noël.

Publicité de 1968 pour le fabricant de jouets Masudaya faisant clairement comprendre ce dont vos enfant rêvent pour Noël.

Une autre publicité pour Masudaya , créée en 1966 , mettant en vedette divers véhicules télécommandés, dont des voitures, des chars ou encore des trains.

Une autre publicité pour Masudaya , créée en 1966 , mettant en vedette divers véhicules télécommandés, dont des voitures, des chars ou encore des trains.

Une publicité datant de 1966 de l'éditeur de manuels scolaire et fabricant de jouets Gakken montrant des jouets qui "cultivent les rêves de vos enfants".

Une publicité datant de 1966 de l’éditeur de manuels scolaire et fabricant de jouets Gakken montrant des jouets qui « cultivent les rêves de vos enfants ».

Cette publicité de 1966 de l’entreprise de décoration Saiga est pour un sapin de Noël. Le slogan utilisé "Profitez d'un Noël à la maison avec maman, papa et vos jouets préférés" sonne étonnamment moderne.

Cette publicité de 1966 de l’entreprise de décoration Saiga est pour un sapin de Noël. Le slogan utilisé « Profitez d’un Noël à la maison avec maman, papa et vos jouets préférés » sonne étonnamment moderne.

Comme vous pouvez le voir, les enfants ayant grandi durant les années 60 avaient de quoi s’amuser. On peut d’ailleurs noter que beaucoup de ces jouets seraient encore appréciés de nos jours par les enfants.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous êtes plutôt jouets « old-school » ou tablette et jeux vidéo pour vos enfants ?

Discussions

3 Réponses

  1. Lucie

    Les deux mon capitaine. Les jouets qui développent l’imagination sont bien pour commencer ensuite on peut passer aux tablettes. Il faut apprendre à faire fonctionner son esprit avant de faire fonctionner le compteur électrique.

Laisser un commentaire