Après l’analyse de deux années de données relatives aux personnes ivres tombées sur les voies ferrées, un groupe d’analystes de la société West Japan Railway est parvenue à une conclusion surprenante. 90% des chutes étaient dues au fait de se lever du banc sur lequel ils étaient assis. La majorité, une fois levée, marche tout droit et tombe du quai.

 

Les résultats sont surprenants, car on pourrait penser que les personnes ivres marchent en zigzagant de plus en plus près du bord et finissent pas tomber. Les données ont cependant démontré le contraire.

Seulement 10% des personnes ivres dérivent progressivement vers le rebord, tandis que la majorité chute du quai comme s’ils savaient exactement où ils allaient.

Après avoir examiné les résultats, JR West envisage désormais une réorientation de tous les bancs des quais. Des modifications ont déjà été effectuées sur quelques sites essai afin de constater si une baisse des chutes est mesurable.

ivresse-quai-trains-japonais

Cette étude a été mise en place suite à la hausse des incidents impliquant des personnes tombant des quais au cours des dernières années. Selon le ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, en 2013 il y a eu 221 incidents, un chiffre qui a doublé au cours des 10 dernières années.

Cette étude a été menée dans les villes d’Osaka, Kobe et Kyoto en exploitant les images des caméras de sécurité situées sur les quais. 136 incidents différents ont pu être analysés.

« Les résultats étaient inattendus», a admis Naoyoshi Tsujino, qui a aidé à mener l’étude. « Nous avons observé qu’une grande majorité des chutes se produisent quelques secondes après s’être levé. »

« Nous avons réalisé que prévenir les passagers au hasard n’était pas assez et que nous avions besoin d’une autre solution. » confie Kensuke Kawakami, employé chez JR West.

drunk-accident-study-2▲ Modification des bancs

 

Image : Lewis Tse Pui Lung / Shutterstock.com

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire