Les principales compagnies japonaises d’assurance de dommage ont temporairement cessé de signer de nouveaux contrats couvrant les dégâts causés par les émeutes et les grèves.

La décision a été prise après les violentes émeutes antijaponaises en Chine mi-septembre. Des usines et de nombreux magasins japonais avaient été détruits.

Beaucoup de sociétés japonaises ayant des activités en Chine souscrivent des contrats d’assurance spéciaux qui couvrent les dégâts occasionnés par les émeutes et les grèves.

Le secteur japonais de l’assurance prévoient que les indemnités à verser au titre des sinistres suite aux émeutes du mois dernier en Chine pourraient atteindre des centaines de millions de dollars.

Les assureurs ont cessé de signer de nouveaux contrats car ils estiment qu’il est devenu trop difficile de prévoir le montant des indemnités à payer.

Ils ont fait savoir que les sociétés déjà assurées pourront renouveler leurs contrats mais n’ont pas encore décidé quand ils reprendraient la souscription de nouvelles polices d’assurance dommage.

 

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire