Prendre son bain ne sera jamais plus pareil. 

 

Yasushi Matoba, de l’Université d’électro-communication de Tokyo (Japon), co-créateur de ce qu’il appelle l’ « AquaTop Display », a présenté ce vendredi son invention au salon Laval Virtual (Mayenne) d’une façon… originale.

Sous les yeux des visiteurs, le jeune Japonais a les mains plongées dans une baignoire à l’eau opacifiée par du sel de bain.

Des « boules d’énergies », matérialisées par une lumière orangée, se forment autour de ses mains.

D’un geste, il les lance sur des espèces de petites méduses bleues non moins virtuelles. Yasushi Matoba joue.

Son écran ? La surface de l’eau.

 

Un prototype « quasiment commercialisable »

 

Laurent Chrétien, directeur du salon lavallois qui se tient du 20 au 24 mars, commente : « On se rapproche progressivement de Minority Report », allusion au film de de Steven Spielberg.

Le système, qui repose sur une caméra de détection des mouvements Kinect, ne se limite pas à une seule fonction.

Du bout des doigts, les visiteurs peuvent déplacer les images, les agrandir ou les réduire comme on le ferait sur un écran tactile… ou les supprimer en les noyant.

Une application « quasiment directement commercialisable » selon Laurent Chrétien.

Et le succès que remporte le prototype auprès des visiteurs semble lui donner raison.

Un succès presque inattendu lorsque Tomoya Suzuki explique leur cheminement en début de présentation : les Japonais adore les bains, mais… « les tablettes numériques ne sont pas résistantes à l’eau ». Il fallait une solution…

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire