La police métropolitaine de Tokyo a annoncé vendredi l’arrestation d’employés d’un club d’hôtesses après que ceux-ci aient tenté de gonfler la note d’un client, rapporte TV Asahi.

 

Jeudi, les policiers du commissariat de Shinjuku ont mis le directeur du Club Leo, Tomohiro Arima, 41 ans, en garde à vue ainsi que deux autres employés pour avoir exigé ¥ 630,000 (~4600€) à un client alors que celui-ci n’a bu que de l’eau entre 1 et 8h du matin.

Selon la police, Il a été demande à la victime de payer pour les 72 boissons consommées par les hôtesses, chacune coutant ¥ 6,000 (~44€).

En escortant de force la victime à un distributeur automatique de billets, les suspects ont menacé de le frapper si le paiement n’était pas effectué. Sur le distributeur, la victime a appuyé sur un bouton d’urgence afin d’alerter la police.

Les trois suspects, qui ont été accusés d’avoir violé un arrêté interdisant de gonfler les notes, auraient nié les allégations, disant que la facture totale était justifiée.

Selon le Yomiuri Shimbun, la police a reçu plus de 10 plaintes au sujet des notes gonflées au Club Léo depuis son ouverture en Août.

 


Source: Tokyo reporter || Image : tokyorealtime.com

Discussions

Laisser un commentaire