Le taux de chômage au Japon a été stable en septembre par rapport à août, à 4,2%, a annoncé mardi le ministère des Affaires intérieures.

 

En septembre, on recensait 2,75 millions de chômeurs au Japon, soit 0,7% de moins qu’un an plus tôt, pour une population au travail de 63,08 millions d’individus.

Le marché du travail s’est quelque peu resserré en septembre: on comptait 81 offres d’emplois pour 100 demandes dans l’archipel, contre 83 offres d’emplois en août.

Le taux de chômage continue ainsi d’évoluer à son plus bas niveau depuis plus de trois ans.

 

Le marché de l’emploi au Japon a profité ces derniers mois d’un regain d’activité dans le secteur automobile, dopé par un programme gouvernemental de subventions à l’achat de voitures écologiques, et dans celui du BTP grâce aux travaux de reconstruction rendus nécessaires par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l’archipel.

Des analystes soulignent toutefois que le taux de chômage officiel n’est pas à lui seul révélateur des mouvements à l’oeuvre sur le marché du travail. Ils mettent en exergue le fait que de nombreux demandeurs d’emplois, découragés, renoncent à chercher, ce qui les fait sortir des statistiques.

Le chômage avait atteint un record de 5,7% au Japon pendant la récession de 2008-2009, avant de reculer.

Discussions

Laisser un commentaire