Le taux de chômage au Japon a diminué à 3,7% en décembre contre 4,0% en novembre, son plus bas niveau depuis six ans, a annoncé le gouvernement vendredi.

 

En décembre, on recensait 2,25 millions de chômeurs au Japon, soit 13,1% de moins qu’un an plus tôt, pour une population au travail en augmentation de 1,5% à 63,19 millions d’individus.

Le marché du travail s’est encore détendu et on comptait 103 offres d’emplois pour 100 demandes dans l’archipel, contre 100 offres pour 100 demandes en novembre.

L’ampleur du taux de chômage, particulièrement bas au Japon ces derniers mois, doit toutefois être nuancée par la méthode de comptabilisation officielle, qui considère que les personnes effectuant très peu d’heures de travail ne sont pas chômeuses.

Ces derniers mois, les Japonais sont devenus plus optimistes sur les perspectives d’emploi, en partie grâce à la politique économique offensive du Premier ministre de droite, Shinzo Abe, destinée à redonner le moral aux entrepreneurs et aux travailleurs.

Arrivé au pouvoir il y a un peu plus d’un an, le chef du gouvernement a fait adopter au début 2013 un plan public de relance équivalant à plus de 70 milliards d’euros, pour doper l’activité entre autres dans le secteur de la construction et favoriser la création d’emplois.

Début octobre, M. Abe a promis un plan de soutien supplémentaire à l’économie de quelque 35 milliards d’euros, dont le versement s’étalera de janvier 2014 à mars 2015, pour atténuer les effets négatifs sur la croissance d’une hausse de la taxe sur la consommation en avril prochain.

Le Premier ministre a évoqué en outre une réforme du marché du travail dont les contours doivent néanmoins être précisés.

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire