Le principal opérateur mobile japonais a annoncé lundi le lancement d’un service téléphonique de traduction vocale simultanée pour parler avec quelqu’un dont on ne comprend pas la langue.

 

NTT Docomo prévoit de proposer cette application gratuite sur les téléphones intelligents et tablettes informatiques qu’il commercialisera à partir du 1er novembre, équipées du système d’exploitation Android du groupe américain Google.

Grâce à ce système, un Japonais pourra parler en japonais et sa conversation sera automatiquement traduite par informatique en anglais, chinois ou coréen pour son interlocuteur à l’autre bout du fil. Les réponses de ce dernier sont à leur tour traduites en japonais.

 

Une porte-parole de l’opérateur a assuré que le délai entre la voix d’origine et la traduction informatique serait de moins d’une seconde, tout en concédant que le service n’offrait pas encore une traduction «parfaite».

Le propriétaire d’un téléphone portable intelligent ou d’une tablette informatique peut aussi appeler l’utilisateur d’une ligne fixe classique et voir leur conversation traduite dans les deux sens, a ajouté la porte-parole.

 

L’application peut aussi traduire par écrit le sens des paroles.

NTT Docomo a précisé que ce service de traduction de la voix vers le texte serait aussi bientôt disponible entre le japonais et le français, l’allemand, l’espagnol, l’indonésien, l’italien, le portugais et le thaï.

 

 

 

 

Discussions

Laisser un commentaire