La police a déclaré lundi avoir arrêté l’exploitant d’une boîte de nuit de Roppongi, où un homme a été tabassé à mort par une bande de 10 hommes le 2 septembre, car celui-ci n’avait pas de permis autorisant la danse sur les lieux.

Selon la police, le propriétaire du club, Mikito Baba, 39 ans, et sept employés, ont été arrêtés suite à une descente de la police dans le club, dimanche soir.

Suite à l’incident mortel, Baba avait fermé le club Flower, puis l’avait rouvert sous le nom de Studio Gate le 21 septembre, à signalé TBS.
La police a déclaré que Baba ne possédait pas la licence appropriée pour permettre de danser sur les lieux.

Un porte-parole de la police a déclaré que le club était également sans licence au moment de l’attaque.

Les cas concernant la loi datant de 1948, interdisant les lieux de danse sans licence appropriée, a reçu beaucoup d’attention des médias depuis l’intensification des interventions policières.

 

 

Voir: http://www.nipponconnection.fr/un-homme-mort-tabasse-dans-un-club-de-roppongi/

Discussions

Laisser un commentaire