Les temps changent, et les mentalités aussi.

Dans les années 90, les jeunes japonaises n’acceptaient absolument pas de devenir des actrices pornos, « même si cela permet de gagner 10 millions de Yens par jour ».

Mais aujourd’hui, 6000 jolies filles en moyenne se lancent chaque année dans l’industrie des films pornographiques, et n’hésitent pas une seule seconde à se déshabiller devant la caméra.

Avec un nombre croissant de candidates, le porno est déjà un métier très prospère au Japon. Une concurrence intense s’est même produite entre les filles qui veulent accéder à ce milieu, ce qui a rendu les critères de sélection plus rigoureux. Un physique agréable sera bien sûr exigé au moment de l’entretien, mais un diplôme de haut niveau pourrait également être exigé par les producteurs, pour plaire aux clients qui sont de plus en plus exigeants.

Et l’écrivain Atsuhiko Nakamura d’ajouter: « j’avait rencontré une jeune fille travaillant dans une banque, déçue par son emploi au bout de 2 ans, elle a décidé de passer au porno et m’a affirmé qu’elle était très satisfaite de son travail actuel. »

 

 

Source: peopledaily

Discussions

Laisser un commentaire