Libéré le 27 mars après 48 ans de prison, Iwao Hakamada (78 ans) a reçu de la part de la WBC une ceinture honorifique de champion du monde.

 

Mauricio Sulaiman, le nouveau président de la plus importante des fédérations mondiales de boxe a remis cette ceinture, où un portrait d’Hakamada a été gravé, à la soeur du boxeur. En effet, ce dernier a été hospitalisé dès sa libération pour y recevoir des soins.

Mais qu’elle est donc l’histoire d’Iwao Hakamada ? Boxeur évoluant chez les poids-plume, il avait été classé au sixième rang de la catégorie au Japon.

Après avoir connu le meilleur classement de sa carrière, Hakamada avait mis la boxe entre parenthèses avant d’envisager un retour sur les rings en 1966.

Il fut alors accusé de vol et d’avoir poignardé à mort sa patronne, ainsi que son mari et ses deux enfants. Le Japon avait d’ailleurs été particulièrement choqué par ce drame.

Hakamada avait rapidement avoué les faits qui lui étaient reprochés avant de revenir sur ses aveux, prétextant qu’ils lui avaient été arrachés de force par les enquêteurs.

En 1968, il était condamné à mort en première instance. Huit ans plus tard, la peine était confirmée. Elle l’était à nouveau en 1980 par la Cour suprême.

Hakamada n’a jamais cessé de se battre pour faire reconnaître son innocence et c’est finalement une cour de district qui lui donna gain de cause en proclamant un nouveau jugement et en ordonnant sa libération immédiate après avoir constaté que les preuves avaient été falsifiées par les enquêteurs.

La WBC n’avait jamais démenti son soutien au boxeur durant toutes ses années d’emprisonnement.

 

Source: L’équipe

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire