Au Japon, le Parti libéral démocrate, principale formation d’opposition, a dévoilé ses promesses de campagne en vue des élections générales qui se tiendront le mois prochain.

 

Le président du PLD, Shinzo Abe, a proposé de créer un groupe de travail au sein du gouvernement pour mener la reprise de l’économie japonaise, qu’il souhaite voir atteindre une croissance nominale de trois pour cent.

Pour y parvenir, le PLD fixera au Japon un objectif d’inflation de deux pour cent afin de l’aider à surmonter la déflation et la cherté du yen.

Concernant les affaires diplomatiques et la politique de sécurité, le parti prévoit d’autoriser le Japon à exercer son droit à l’autodéfense collective. Le PLD a annoncé qu’il réviserait la Constitution et que les forces d’autodéfense changeraient de statut pour devenir les forces de défense nationale.

Le parti continuera à s’opposer à la participation du Japon aux négociations en vue de la création d’un Partenariat transpacifique de libre-échange, aussi longtemps que ces négociations auront pour but l’élimination de tous les tarifs douaniers sans exception.

Concernant le nucléaire, le PLD décidera d’ici trois ans de redémarrer ou non les centrales nucléaires de l’Archipel.

Shinzo Abe a tenu à préciser à la presse que son parti ne faisait que des promesses qu’il pouvait tenir.

Discussions

Laisser un commentaire