Une étude menée par le ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, indique que le nombre d’hommes célibataires âgés entre 24 et 30 ans au Japon a augmenté de 10% entre 1995 et 2010.

 

Une autre étude réalisée il y a 2 ans par l’ Institut national de recherche sur la population et la sécurité sociale, indique qu’une personne sur quatre parmi les célibataires de cette tranche d’âge est toujours vierge – un chiffre qui ne bouge pas depuis 15 ans.

Le magazine Weekly Playboy surnomme ces personnes « yaramiso », combinaison de yarazu (ne pas avoir de relations sexuelles) et misoji (une personne ayant la trentaine).

« Il est très difficile pour un yaramiso d’avoir une petite amie », indique Rajio Furuta, un agent matrimonial.

L’agent explique que de nombreuses femmes de la génération de ces « yaramiso » sont déjà mariées. De plus, les organisateurs de soirées de rencontres sont très exigeants sur l’âge des participants, n’hésitant pas à bloquer l’accès aux personnes jugées trop âgées.

« La chance de rencontrer un partenaire diminue considérablement » indique Furuta.

L’autre problématique est leur manque de popularité auprès de la gente féminine.

« Les hommes qui plaisent aux femmes sont ceux qui comprennent les femmes à travers leurs expériences passées. » nous explique Furuta.

Il est probable que plusieurs yaramiso attendent simplement de rencontrer LA femme de leur vie avant de passer à l’acte. Les façons payantes de se dépuceler ne manquant pas dans le pays.

Le magazine Playboy énumère ainsi les sept caractéristiques du « syndrome de yaramiso » :

  1. Vos amis rigolent lorsque vous parlez de la femme idéale.
  2. Vous ne pouvez pas oublier une femme du passé.
  3. Vous êtes intéressés par des blogs ou des émissions de radio ayant un regard positif sur la virginité.
  4. Vous vous sentez rassuré lorsque vous entendez parler des soshoku Danshi, ou hommes herbivores.
  5. Quand vous êtes intéressé par une femme, vous pensez qu’elle peut lire en vous.
  6. Il n’y a pas de femmes célibataires sur votre lieu de travail.
  7. Vous êtes convaincu d’être unique.

Chaque année les chances qu’un yaramiso perde sa virginité est en diminution, indique Weekly Playboy , qui suggère à ses lecteurs de battre le fer pendant qu’il est chaud !

 

Source : Tokyoreporter

Discussions

3 Réponses

Laisser un commentaire