Le Parti démocrate du Japon (PDJ) en retard sur son principal rival, le Parti libéral démocrate (PDL), dans un sondage d’intentions de vote avant l’élection qui devrait avoir lieu dès Novembre, ce qui n’augure rien de bon pour le Premier ministre Yoshihiko Noda.

Les démocrates ont pris le pouvoir en 2009 en promettant de changer la façon dont le Japon était gouverné après plus d’un demi-siècle de domination presque sans interruption du PDL.

Trois ans et trois premiers ministres plus tard, les critiques disent que le PDJ a largement échoué à tenir leurs promesses étant de réduire le contrôle des bureaucrates sur la politique et de payer plus d’attention aux consommateurs et aux ouvriers.

Dans une enquête menée par l’agence de presse Kyodo  ce week-end, le PDJ est même à la traine par rapport au parti Ishin no Kai dirigé par le maire d’Osaka Toru Hashimoto désirant donner plus de pouvoir aux collectivités locales et de réduire de moitié le nombre des membres de la chambre basse du parlement.

Il a ensuite été demandé aux personnes interrogées pour quel parti elles avaient l’intention de voter durant les prochaines élections de la chambre basse.

22,2% des personnes interrogées ont choisi le PDL, comparativement à 17,6% pour le Ishin no Kai et 12,4% pour le PDJ.

la côte de popularité du premier ministre Noda est de 26,3%, en baisse depuis les 27,9% relevés à la mi-aout dans l’enquête précédente de Kyodo.

Discussions

Laisser un commentaire