Malgré les recommandations, décès et hospitalisations se multiplient.

 

La canicule affectant le Japon depuis le 6 juillet  2013 a déjà tué au moins une douzaine de personnes rien qu’à Tokyo et envoyé des milliers de victimes de malaises à l’hôpital. La température dépasse allègrement 35 degrés à l’ombre dans un grand nombre de sites de l’est, du centre et de l’ouest de l’archipel et ne redescend qu’entre 27 et 30 degrés Celsius la nuit.

La plupart des victimes décédées sont âgées de plus de 65 ans. On les retrouve inanimées dans leur jardin, voire sous leur serre, ou enfermées dans leur maison où elles suffoquent. Plus d’un millier de personnes sont chaque jour hospitalisées quelques heures à cause de cette canicule, parfois des groupes entiers d’écoliers ou plus souvent des vieillards.

 

Climatisation et économies d’énergie

 

Les autorités recommandent d’économiser l’électricité à cause d’un déficit de production lié à l’absence de réacteurs nucléaires. Quarante-huit des 50 réacteurs nucléaires sont en effet à l’arrêt depuis l’accident de Fukushima, en 2011.

La campagne de sensibilisation à la consommation d’énergie, entamée le 1er juillet, recommande entre autres de ne pas utiliser la climatisation lorsque la température n’atteint pas 28 degrés Celsius.

Les autorités invitent néanmoins à utiliser à bon escient les climatiseurs personnels (qui équipent la plupart des foyers), sans quoi la température dans certaines maisons peut devenir insoutenable.

Des bénévoles rendent parfois visite aux vieillards pour les inciter à boire régulièrement et à régler correctement leur climatiseur, mais ces dispositions restent insuffisantes, tout comme les appels à la prudence régulièrement relayés par les médias.

Au Japon, les salariés sont incités, chaque été, à tomber la veste et la cravate, suivant en cela l’exemple des membres du gouvernement.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: 20minutes.fr

Discussions

Laisser un commentaire