Un moine bouddhiste a pris une photo matinale du Mont Fuji d’une crête de montagne le 21 septembre, validant ainsi la croyance selon laquelle l’ancienne capitale du Japon est le seul point de l’ouest où le plus haut sommet du pays peut être aperçu.

 

La photo a été prise par Shoshin Shinbayashi sur la crête sud du Mont Shirakuradake situé aux frontières des préfectures de Kyoto et Shiga, à une distance de 261 kilomètres du Mont Fuji.

« Il se trouve que je me situais à l’endroit idéal où le Mont Fuji était visible entre deux arbres, » dit le moine de 45 ans originaire de Tenri dans la préfecture de Nara.

Monsieur Shinbayashi a utilisé un téléobjectif de 500 millimètres pour capturer l’image du sommet de cet héritage mondial de 3776 mètres qui encadrait les préfectures de Shizuoka et Yamanashi à environ 5h20 du matin, ce 21 septembre.

Le géographe Hiroshi Tashiro, conférencier à mi-temps à l’Université de Meiji et expert du Mont Fuji, dit que l’endroit où la photo a été prise, à une altitude de 915 mètres, a longtemps été reconnu comme l’endroit le plus à l’ouest où le sommet en forme de cône est théoriquement visible.

Cependant, personne n’avait réussi à prendre une photographie du sommet de cet endroit.

Avec cette photographie prise de Kyoto, le Mont Fuji a été pris en photo de Tokyo et de 19 préfectures à travers le Japon.

Le point le plus au nord est le Mont Hiyama dans la préfecture de Fukushima, à une distance de 299 kilomètres et le point le plus à l’est est le Cap Inubosaki dans la préfecture de Chiba, à une distance de 198 kilomètres.

Le Mont Miharayama sur l’île d’Hachijojima de Tokyo, à une distance de 271 kilomètres, était l’endroit le plus éloigné au sud où le Mont Fuji avait été photographié.

L’endroit le plus éloigné d’où une photographie avait été prise était Irokawa Fujimi-toge dans la préfecture de Wakayama, à 322,9 kilomètres au sud-ouest du Mont Fuji.

 

Source : Koji Kitabayashi – Asahi Shimbun || Image : Shoshin Shinbayashi

 

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire