Le ministre japonais de l’Environnement a dû s’excuser platement mardi après avoir estimé qu’il suffirait de donner de l’argent aux gens de la région de Fukushima pour qu’ils acceptent le stockage de déchets radioactifs.

 

Le ministre a indiqué qu’il allait toutefois continuer à explorer des voies en vue d’une solution à l’entreposage de ces déchets, y compris par le biais de compensations.

 

Suite de l’article : AFP

 

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire