La pêche au dauphin ou plutôt le massacre de ceux-ci au Japon a faut beaucoup couler d’encre dans la presse internationale. Chaque année, des centaines de dauphins sont attirés et tués, ou capturés pour être vendus à des parcs d’attraction aquatiques.

 

Ironiquement, les cris de protestation les plus forts proviennent de pays comme les États-Unis qui utilisent ce mammifère marin à des fins militaires.

military-dolphins-7La pratique de l’utilisation des mammifères marins à des fins militaires remonte à la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’on la Suède utilisa des phoques transportant des mines magnétiques afin d’aborder les sous-marins allemands. Après la guerre, des dauphins et des lions de mer ont également commencé à être utilisé pour localiser les mines maritimes.

L’armée américaine a utilisé des dauphins pendant la guerre du Vietnam, la guerre du Golfe et la guerre en Irak afin de localiser les mines maritimes et les ports de garde.

Lorsque la Russie a envahie la péninsule de Crimée en Ukraine en 2014, elle a également pris le contrôle de l’unité de dauphin militaire de l’Ukraine, qui remonte à l’ère soviétique. L’Ukraine exige que ces animaux leurs soient retournés.

L’utilisation militaire des dauphins et lions de mer a fait l’objet de vives critiques de chercheurs et de groupes de défense des animaux.

dauphin-armée-etats-unisDurant les conflits militaires, ces mammifères marins risquent d’être tués par des mines ou abattu par les forces ennemies. Même en temps de paix, les animaux vivent dans des conditions difficiles avec de longs voyages aériens et des différences de températures d’eau, ce qui entraîne une diminution de leur durée de vie par rapport à leurs homologues à l’état sauvage.

L’armée américaine tente de protéger son image en renforçant sa transparence en ce qui concerne sa gestion des mammifères marins. Mais elle fait toujours face à de vives critiques sur la question.

Sur terre, les chiens sont largement utilisés par les militaires dans le monde pour détecter les explosifs et effectuer d’autres tâches dangereuses. Certains de ces chiens perdent la vie ou présentent des symptômes semblables à ceux du syndrome de stress post-traumatique après avoir été envoyé dans les zones de guerre. Ces animaux suivent les instructions de l’homme en qui ils ont confiance, sans comprendre réellement leur sens.

Au fil des siècles, une variété d’animaux ont été utilisés durant les guerres, tels que des chevaux, des éléphants, des chameaux et des pigeons. Et au fil du temps, l’opinion des gens sur l’utilisation militaire de ces créatures a changé.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’armée soviétique a formé des chiens kamikaze pour qu’il courant sous les chars allemands. L’armée américaine a euthanasié ou abandonné de nombreux chiens mobilisés pendant la guerre du Vietnam où elle a retiré ses troupes. Ce genre de comportement susciterait l’indignation aujourd’hui.

Les États-Unis sont en train de faire des efforts pour assurer que les dauphins et les chiens militaires retraités puissent passer le reste de leurs jours en paix.

Pourtant, ces animaux sont formés pour la guerre. Même avec les technologies de pointe d’aujourd’hui, aucun véhicule sans pilote ne peut rivaliser avec l’ouïe ultra développée du dauphin ou l’odorat du chien.

Dans la ville japonaise de Taiji, située dans la préfecture de Wakayama, la pratique consistant à regrouper les dauphins dans une baie grâce à des ultrasons pour les capturer ou les tuer a été fortement critiquée à l’échelle internationale pour sa cruauté.

Mais les dauphins capturés à Taiji ne sont pas seulement destinés à la consommation domestique.
Selon l’agence de presse Kyodo, 50% des animaux pêchés entre 2009 et 2014 ont été exportés vers 12 pays, y compris vers certains qui critiquent ces pratiques. La Chine en a reçu 216, l’Ukraine 35, la Corée du Sud 35 et les Etats-Unis 1.

Certains sont achetés par les aquariums étrangers, mais aussi pour l’armée américaine.

Cela n’a pas empêché pour autant à Caroline Kennedy, l’ambassadrice américaine au Japon, de s’exprimer contre la chasse annuelle de Taiji sur Twitter.

dauphins-kennedy
Il est tout à fait normal d’exprimer publiquement son point de vue de vue sur le traitement des animaux dans d’autres pays, surtout lorsqu’ils sont effectués avec une telle cruauté, mais il est également important d’être conscient de ce qui se passe dans son propre pays.

Depuis, l’Association japonaise des zoos et aquariums (JAZA) s’est engagée à interdire à ses membres de se procurer et de participer à l’exportation ou la vente de ces mammifères, mais le combat n’est pas terminé…

 

* L’objectif de cet article n’est pas de justifier cet acte barbare, loin de la ! Cela traite de l’hypocrisie régnante chez certains pays qui n’hésitent pas a balancer des dauphins à proximité de mines tout en en pointant du doigt les autres. Qu’on soit bien d’accord, ces 2 actes barbares sont inexcusables !

Source : Nikkei

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire