Depuis la mise en place de l’obligation d’acheter l’électricité provenant des énergies renouvelables à prix fixes, un grand nombre d’entreprises se sont lancées sur le marché solaire japonais.

 

Ainsi, de plus en plus de grandes centrales photovoltaïques voient le jour au Japon, comme par exemple une centrale construite par l’entreprise chinoise SkySolar.

Cette entreprise internationale a par ailleurs le souhait de réaliser 126 projets au Japon. Des entreprises américaines et européennes ont également des vues sur ce marché florissant.

Cet intérêt des entreprises étrangères pour le marché solaire japonais s’explique par son tarif de rachat d’électricité solaire très élevé.

Bien que ce tarif ait diminué depuis 2012, il reste l’un des plus élevés au monde et les entreprises certifiées par le ministère de l’économie peuvent vendre leur électricité au prix en vigueur l’année de la certification durant 20 ans.

Le gouvernement, souhaitant accroître rapidement la part des énergies renouvelables, a mis en place cette stratégie de création de bulle économique pour le marché solaire.

Les terrains qui n’intéressaient personnes il y a quelques années sont maintenant fortement convoités. De plus, des entreprises n’ayant pas de lien direct avec la production d’électricité sont désormais impliquées dans ce marché.

C’est le cas d’entreprises qui se sont lancées dans la vente de parcelle de terrains pour le solaire car ces investissements peuvent bénéficier de réduction d’impôts.

 

>> Voir les tarifs

 

 Source: Bulletins electroniques/ Japannews

Discussions

Laisser un commentaire