Le 23 mai, Takehiko Inoue, le mangaka célèbre pour ses œuvres Slam Dunk et Vagabond, a participé à la fabrication du plus grand washi (papier japonais) au monde.

 

Travaillant en collaboration avec une équipe de 20 personnes, il a créé un papier mesurant 3,3 mètres sur 10,7 mètres à l’usine à papier Ueyama située à Echizen, une ville située dans la préfecture de Fukui connue pour ses artisans washi.

Inoue prévoit d’utiliser ce washi comme toile pour une exposition prévue le 12 Juillet prochain, au Mori Arts Center Gallery situé dans le quartier de Roppongi à Tokyo.

Intitulée « Gaudí x Takehiko Inoue – The Source of Synchronized Creativity ». Elle présentera la carrière et l’œuvre du célèbre architecte espagnol Antoni Gaudí, dont l’architecture non conventionnelle a eu une grande influence sur le mouvement moderne au début du 20e siècle.

Inoue s’est beaucoup inspiré de l’œuvre de Gaudí et présentera une quarantaine d’œuvres basées sur la vie de l’artiste espagnol lors de l’exposition.

Pour le moment, Inoue ne sait toujours pas comment il va utiliser ce washi géant.
« Il est trop grand. Je n’ai pas encore une vision claire de sa transformation. Mais je voudrai continuer à ressentir ce support et représenter la création du monde vue par Gaudí. »

Le washi est un papier fabriqué artisanalement. Des branches de mûrier sont d’abord bouillies, puis débarrassé de leurs écorces et enfin séchées.

Elles sont ensuite bouillies avec de la lessive, lavées et blanchies pour éliminer l’amidon, le tanin et d’autres impuretés contenues dans la fibre.

La fibre est placée dans une cuve avec de l’eau et un agent épaississant à base de racines Tororo.

Comme on le voit sur les photos, un plateau est ensuite trempé dans la cuve puis agité afin d’égaliser le liquide. Pour ce washi géant, le plateau a été secoué 50 fois.
« J’ai mal au dos », s’est plaint Inoue. « C’est plus difficile que je le pensais. »

 

Vidéo montrant comment créer un washi à plus petite échelle :

 

107538

107539

107537

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire