Tous les ans, des hommes habillés en tenues traditionnelles célèbrent le Nouvel An en jouant au « Kemari », un jeu de balle populaire lors de la période Heian (794-1185).

 

Cette année, la célébration a eu lieu le 4 janvier au sanctuaire Shimogamo situé dans le quartier de Sakyo à Kyoto.

Huit joueurs, en habits de Cour colorés, se sont amusés pour l’occasion avec une balle blanche en daim, tout en criant « Ari », « Ya » et « Oh ».

Le jeu consiste à éviter que la balle touche le sol en utilisant uniquement sa jambe droite et en évitant que celle-ci touche les bras.

Le Kemari est un sport non compétitif où chaque joueur fait une démonstration de ses compétences en passe et en jeu de jambes. Cela ressemble dans la pratique au footbag ou à l’altinho.

Ce jeu tient ses origines de Chine et fut importé au Japon au cours de la période Asuka (538-710).

Il est toujours pratiqué de nos jours par les membres du Shukiku Hozonkai, une association fondée au cours de l’ère Meiji (1868-1912) qui souhaite préserver et transmettre les traditions et les techniques anciennes.

kemari-kyoto-japon-footballSource : Asahi Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire