Le ministre japonais de la Défense indique que le gouvernement devrait examiner la capacité des Forces d’autodéfense à attaquer une base ennemie.

 

Itsunori Onodera a prononcé vendredi un discours dans lequel il a reconnu que la capacité de frappe des missiles nord-coréens était supérieure aux prévisions du Japon.

Il a exprimé son inquiétude concernant la possibilité que les missiles nord-coréens puissent porter des ogives nucléaires à l’avenir. Le Nord a conduit des tests nucléaires et de tirs de missiles répétés.

Le ministre s’est dit confiant dans la capacité de défense antimissile du Japon tout en admettant qu’un jour, il est possible que les FAD ne réussissent pas à intercepter des missiles visant l’Archipel.

M. Onodera a également mentionné la nécessité d’envisager la destruction de la menace à sa source.

Il a précisé que la Constitution du Japon ne rejetait pas le droit des FAD à attaquer une base ennemie.

Après son discours, M. Onodera a déclaré à la presse qu’il n’avait pas l’intention de revenir sur les fondements du pacte de coopération nippo-américain, aux termes duquel le Japon dépend de la capacité des Etats-Unis à attaquer des bases ennemies.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

 

Discussions

Laisser un commentaire