Le ministère japonais de l’Aménagement du territoire prévoit de déployer de nouveaux navires de patrouille pour améliorer la sécurité, suite au débarquement d’activistes chinois dans les îles Senkaku. Ces îles, administrées par le Japon, sont revendiquées par la Chine et par Taïwan.

Le ministère a décidé d’inclure 130 millions de dollars dans ses requêtes budgétaires pour la prochaine année fiscale qui commencera en avril 2013.

Selon le ministère, cette somme permettrait de déployer une flotte de quatre patrouilleurs de mille tonnes chacun ainsi que trois hélicoptères d’envergure moyenne pour les garde-côtes japonais.

Le gouvernement veut aussi équiper les navires d’un système de transmission vidéo pour qu’ils puissent ainsi envoyer des images de bateaux suspects au poste de commandement des garde-côtiers.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire